Le Vert Pays

Ecolo à Charleroi

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Ecolo: le financement des partis à Charleroi est parfaitement transparent

Ecolo a insisté mercredi sur la transparence des subventions accordées aux groupes politiques de Charleroi, après que le FDF eut dénoncé celle-ci dans la presse.

Notre journal a épinglé les subventions qu’accordait la Ville de Charleroi au PS, au MR, au cdH et à Ecolo par le biais d’asbl. Celles-ci ont bénéficié l’an passé de quelque 210.000 euros pour mener leur travail au niveau local. La somme financerait essentiellement des détachements de personnel.

Ecolo bénéficie depuis quelques années d’une dotation de 6.000 euros ainsi que d’une employée administrative engagée sous contrat APE. “Cette mesure a été adoptée en toute transparence et dans le respect des règles démocratiques en vigueur par le conseil communal de la Ville”, ont souligné les Verts.

L’octroi des ces subventions a fait en outre, chaque année, l’objet d’un accord de l’autorité de tutelle par le biais du ministre des pouvoirs locaux, Paul Furlan, ont-ils ajouté.

Un contrôle est par ailleurs organisé sur le travail réalisé par ces personnes détachées par la Ville au profit des groupes politiques: des évaluations régulières ont lieu selon les procédures classiques en vigueur dans les services de la Ville, des profils de fonction sont établis et des missions déterminées sont précisées dans le cadre de travail. “Le contrôle démocratique d’une ville de 200.000 habitants comme Charleroi, qui a connu les bouleversements démocratiques que l’on connaît, mérite que l’opposition puisse jouer à plein son rôle de garde-fou. Face à une majorité XXL rassemblant l’ensemble des partis traditionnels, l’appui dont disposent les conseillers communaux Ecolo constitue un élément capital permettant la nécessaire vigilance démocratique que nous nous efforçons de mener depuis des années à Charleroi… loin des vaines agitations populistes qu’exaltent soudainement certains à l’aube des élections”, ont encore dit Luc Parmentier, chef de groupe, et Xavier Desgain, député wallon.

Autres articles traitant du sujet


Les commentaires sont fermés


aucune annexe



À voir également

Didier Albin, Le Soir, 10 mars 2016, édition Hainaut, p. 24

Charleroi: le stand de tir en infraction avec la réglementation environnementale

Les policiers de la zone s’entraînent dans une infrastructure non conforme.

Lire la suite

Didier Albin, l'Avenir (édition entre-Sambre-et-Meuse), 2 février 2016, p. SM 11

Toutes les motions d’Écolo recalées

Aucun des projets de motion inscrits à l’ordre du jour par le groupe Écolo de l’opposition n’a été mis au vote. Explications.

Lire la suite