Le Vert Pays

Ecolo à Charleroi

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

L’après Viseur annonce-t-il le retour d’un tout vieux feuilleton

Que les metteurs en scène de cette mauvaise série B soumettent aux carolos un scénario crédible !

  • Julien Lechat, Secrétaire politique de la Locale de Charleroi
  • Luc Parmentier, Chef de groupe au Conseil communal
  • Isabelle Meerhaeghe, Députées wallonne et communautaire
  • Xavier Desgain, Député wallon et communautaire

Carrousel_maison.jpgSuite à la démission de Jean-Jacques Viseur, les belles-mères du Collège Communal de Charleroi (Paul Magnette, Olivier Chastel et Véronique Salvi) ont réagi au quart de tour en décidant d’une démission collective du Collège Communal avec la nomination d’un nouveau Bourgmestre socialiste.

Le PS a fait diligence et a organisé un vote de désignation du nouveau Bourgmestre de Charleroi samedi soir. La guillotine socialiste a éjecté Paul Ficheroulle et envoyé Eric Massin au feu.

Le casting semblait connu : Eric Massin ceint l’écharpe mayorale et Véronique Salvi enfile sa nouvelle tenue d’Échevine. Il ne restait plus qu’à distribuer les compétences mais c’est ici que cela se complique, le CDH ne voulant pas des casseroles du PS et le PS voulant garder quelques beaux atours en vue de l’échéance électorale d’octobre.

La majorité XXL est décidément bien plus efficace quand il s’agit de décider du sort des égos que de se soucier du sort des Carolos ou de se préoccuper d’un véritable projet pour la Ville.

Pendant ce temps, le MR regardait la foire d’empoigne du balcon mais pas pour longtemps. En effet, il se passe toujours quelque chose à Charleroi : l’Auditorat du travail vient de transmettre le dossier « Eyenga » au Collège et devrait faire citer l’échevin de la propreté devant le tribunal correctionnel pour avoir utilisé, à titre privé, sept fonctionnaires de son cabinet pour l’organisation de son bal annuel.

Bardaf c’est l’embardée ! Un nouveau tour de carrousel s’annonce et qui rappelle étrangement les vieux épisodes du début de la mandature !

Trêve de plaisanterie. Alors que les premiers battements d’ailes du Gouvernement Papillon s’apparentent à une tornade pour nos concitoyens et les pouvoirs locaux carolos, Écolo exige que Charleroi se trouve un exécutif en ordre de marche avec des exigences de bonne gouvernance en termes d’efficacité, de pragmatisme et d’esprit d’équipe !

Notre indignation est à la mesure du contraste entre cette guéguerre des bacs à sable et l’urgence de terrain qui va grandissante. Il est temps que Charleroi se trouve une équipe en état de naviguer autrement qu’à vue !


Les commentaires sont fermés


aucune annexe



À voir également

Voeux 2018

Vœux 2018 - Une ville pour les Carolos, par les Carolos

Pour les écologistes, il est important que les habitants de la ville participent à sa relance,...

Lire la suite

microphone - © Littleman & www.sxc.hu

Petits fruits… de mon jardin

Ecolo sensibilise la population à une production locale et de qualité, qui fait vivre nos...

Lire la suite