Le Vert Pays

Ecolo à Charleroi

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Écolo : «Charleroi reste à quai»

Les Verts fustigent le délai d’arrivée de Paul Magnette au mayorat. «C’est une première promesse bafouée », disent-ils.

Confirmé en tant que seul groupe d’opposition démocratique au Conseil communal carolo pour les six ans à venir, après une mandature entière vécue dans ce rôle, le parti Écolo donne le ton d’emblée : «Voici déjà une première promesse bafouée par Paul Magnette, dès le début de la mandature, alors qu’il avait annoncé avec une orchestration remarquable, en septembre dernier, que Charleroi devenait sa priorité. Ce n’est si sérieux, ni correct. Il s’agit aussi d’un premier mensonge proféré aux 24 220 Carolos qui ont voté pour lui en imaginant un Paul Magnette dévoué à sa ville ».

On le sait, c’est la difficulté à boucler le dossier de la réforme de la SNCB qui maintient le Premier Carolo, toujours ministre fédéral, loin de l’Hôtel de Ville. «Le train a du retard et Charleroi reste à quai », égratignent les Verts qui s’interrogent : «À quand son arrivée? Si c’est comme les trains en provenance de Bruxelles, on peut attendre hélas encore quelque temps! D’autant qu’il faut espérer que Magnette ne partira pas avec un train d’avance en cédant à d’autres sirènes après les élections législatives de 2014».

Les Écolos entendent cependant épingler un élément positif dans le contexte de cet apparent «faux bond » de Paul Magnette : «Même si ce n’est qu’au titre d’intérimaire, Françoise Daspremont, en faisant fonction en lieu et place du bourgmestre élu, devient, historiquement, la première femme à accéder à la fonction mayorale de la première ville wallonne ».

Autre article sur le même sujet.


Les commentaires sont fermés


aucune annexe



À voir également

Didier Albin, Le Soir, 10 mars 2016, édition Hainaut, p. 24

Charleroi: le stand de tir en infraction avec la réglementation environnementale

Les policiers de la zone s’entraînent dans une infrastructure non conforme.

Lire la suite

Didier Albin, l'Avenir (édition entre-Sambre-et-Meuse), 2 février 2016, p. SM 11

Toutes les motions d’Écolo recalées

Aucun des projets de motion inscrits à l’ordre du jour par le groupe Écolo de l’opposition n’a été mis au vote. Explications.

Lire la suite