Le Vert Pays

Ecolo à Charleroi

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

30 km/h dans les zones urbaines et résidentielles

Motion visant à fixer par défaut et à mettre en œuvre progressivement la limitation de vitesse à 30 km/h dans les zones urbaines et résidentielles

30kmh.jpgVu le Plan Communal de Mobilité de la Ville de Charleroi, adopté en 2003, recommandant la mise en place de zones 30 dans certaines zones

Vu les articles 4 à 8 de la convention passée en 2003 entre la Ville de Charleroi, le TEC Charleroi, la SRWT et le Gouvernement wallon pour la réussite de l’opération métro, prévoyant notamment la mise en zone 30 km/h d’une partie importante de l’intra-ring;

Vu le projet de schéma de structure adopté provisoirement par le Conseil communal le 4 juin 2012;

Considérant que le 13 novembre 2012, la Commission européenne a enregistré l’Initiative Citoyenne Européenne déposée par des citoyens de 7 pays de l’Union, regroupés dans la plateforme « Ville30 » et demandant une limitation par défaut à 30km/h, plutôt qu’à 50 km/h, en zone urbaine et résidentielle;

Considérant que la plateforme, composée d’une quarantaine d’associations, a déjà conclu des partenariats dans 14 pays de l’Union Européenne;

Considérant que le Plan Communal de Mobilité de la Ville de Charleroi est en cours d’actualisation, notamment pour tenir compte des implications des nouveaux projets urbains en cours ou en préparation;

Considérant le grand nombre d’établissements scolaires proches les uns des autres, ainsi que le nombre de rues commerçantes et de rues à caractère très résidentiel que connaît le centre ville de Charleroi, mais aussi les noyaux de Gosselies et de Marchienne-au-Pont;

Considérant la volonté de ramener le trafic de transit qui traverse l’intra-ring sur le ring lui-même;

Considérant que, dans certains zones, la succession de tronçons avec des vitesses maximales autorisées différentes rend peu lisible la vitesse autorisée, et qu’il y a dès lors intérêt à une unification de la vitesse admise tenant compte de la hiérarchisation des voiries;

Considérant que certaines Villes ont déjà mis en œuvre ou pris la décision de limiter la vitesse par défaut à 30 km/h dans leur centre urbain et dans certains de leurs quartiers résidentiels, notamment la Ville de Bruxelles dans la zone du Pentagone;

Considérant l’impact positif de la limitation à 30 km/h sur la sécurité routière, sur la convivialité, sur la qualité de l’air et sur le bruit émis par les véhicules;

Le Conseil communal demande au Collège communal

De mettre progressivement en œuvre la limitation de vitesse par défaut à 30km/h dans l’intra-ring et dans les centres de Marchienne-au-Pont et de Gosselies,

De définir une hiérarchisation claire des voiries,

De veiller à la cohérence et au respect de cette limitation de vitesse sur les voiries régionales et provinciales qui traversent les zones 30, notamment grâce à des aménagements,

De définir plus précisément les périmètres concernés et les voiries exemptées et d’établir les modalités de phasage et de réalisation de ces zones 30, après concertation avec les riverains et les principaux usagers de chacune de ces zones,

D’étudier la mise en œuvre de la limitation par défaut à 30 km/h dans les quartiers résidentiels et de lancer des expériences pilotes dans plusieurs d’entre eux,

D’accompagner la mise en œuvre de ces zones 30 d’actions de sensibilisation et de communication destinées aux riverains et à toutes les catégories d’usagers de ces voiries,

D’évaluer les résultats de ces mesures dans un délai de deux ans,

De soutenir la pétition européenne lancée par la plateforme « Ville30 ».

(Motion proposé par le groupe Ecolo au Conseil communal le 28 décembre 2012.)


Les commentaires sont fermés


aucune annexe



À voir également

Salle du Conseil - © J-M/ Hoornaert

Proposition de motion MARCHES PUBLICS

Proposition de motion au Conseil communal de Charleroi du 23 avril 2018 Vu : le droit...

Lire la suite