Le Vert Pays

Ecolo à Charleroi

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Une motion pour appuyer le 30 km/h en ville

Écolo propose une motion pour que le collège généralise la vitesse de 30 km/h en centre-ville. Une mesure du plan de mobilité de 2003.

La vitesse dans le centre de Charleroi, en tout cas l’espace ceinturé par le ring, sera-t-elle un jour limitée à 30 km/h ? C’est le souhait des écologistes qui, hier soir au conseil communal, ont proposé une motion en ce sens.

Les Verts s’appuient d’une initiative citoyenne européenne baptisée «Plateforme Ville 30». Enregistrée par la Commission européenne, elle a déjà permis de concrétiser pareil projet dans 14 pays de l’Union.

Cette limitation de vitesse serait assurément un plus pour la sécurité, mais aussi pour la convivialité et la qualité de la vie en ville, qui semble être une volonté de la nouvelle tripartite, explique Xavier Desgain. «La zone du Pentagone, à Bruxelles, a déjà adopté cette limitation, avec satisfaction.»

Le conseiller-député s’appuie sur d’autres arguments. «La mise de l’intraring en zone 30 était déjà prévue au plan de mobilité adopté en 2003 par le conseil communal. D’autre part, depuis 2003 toujours, on a instauré l’obligation de délimiter des zones 30 à proximité des écoles. Pourquoi ne pas le faire aussi à proximité d’espaces fréquentés tels que le palais de justice, le parc, des rues commerçantes telles que les rues Neuve et de la Régence ?»

Aux yeux du mandataire écologistes, cela revient à instaurer des zones 30 là où il n’y en a pas encore, à unifier la vitesse en quelque sorte. De plus, observe-t-il, rares sont les endroits du cœur de ville où l’on roule à 50 km/h actuellement, que ce soit en raison du trafic ou de la traversée de piétons. «La vitesse est déjà réduite naturellement, mais un règlement sécuriserait les piétons : le 50 deviendrait l’exception.» Toutefois, certaines voiries, utilisées par les transports en commun par exemple, seraient exemptées. Ce serait le cas pour le tunnel reliant le Palais des Baux-Arts au rond-point du Marsupilami.

Outre l’intra-ring, Écolo suggère d’appliquer la même disposition dans les centres de Marchienne et de Gosselies. Non seulement ces quartiers sont très fréquentés par les étudiants, mais ils sont appelés à se densifier, conformément au schéma de structure communal. La mesure pourrait aussi être mise en œuvre dans certains quartiers résidentiels à définir.

Françoise Daspremont, la bourgmestre faisant fonction, a rappelé que la 2e phase d’actualisation du Plan communal de sécurité est en cours d’élaboration. Celui-ci analysera les conséquences de la mesure. Mais on n’attendra pas cela pour adopter la motion qui reviendra au prochain communal, le 14 janvier.


Les commentaires sont fermés


aucune annexe



À voir également

Didier Albin, Le Soir, 10 mars 2016, édition Hainaut, p. 24

Charleroi: le stand de tir en infraction avec la réglementation environnementale

Les policiers de la zone s’entraînent dans une infrastructure non conforme.

Lire la suite

Didier Albin, l'Avenir (édition entre-Sambre-et-Meuse), 2 février 2016, p. SM 11

Toutes les motions d’Écolo recalées

Aucun des projets de motion inscrits à l’ordre du jour par le groupe Écolo de l’opposition n’a été mis au vote. Explications.

Lire la suite