Le Vert Pays

Ecolo à Charleroi

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Subsides culturels en péril selon Écolo

Écolo est inquiet pour l’avenir de la culture à Charleroi. Selon le chef de file du groupe d’opposition au conseil communal, «il ne suffit pas d’affirmer que la culture est un levier de redéveloppement pour la ville comme l’a fait Paul Magnette. Il faut donner à ses opérateurs les moyens de leurs ambitions», indique Luc Parmentier. Pour lui, c’est loin d’être le cas dans le budget fonctionnel qui sera soumis au vote des conseillers ce lundi. «Hormis l’ASBL Rockerill qui voit tripler ses moyens et le centre culturel régional l’Eden qui conserve ses 560.000 euros, tous les acteurs culturels carolos vont perdre en 2013 une partie de leurs moyens, voire la totalité de leurs subsides! »

De fait : le cinéma le Parc, le théâtre de l’Ancre, le Bois du Cazier, le Coliséum, le musée de la Photo voient leurs enveloppes communales diminuer de 15 %. Le subside pour l’organisation d’un festival de musique passe de 35.000 à 25.000 euros tandis que celui octroyé aux sociétés théâtrales baisse de 36,25 %. Pis : le pôle d’art lyrique géré par le Palais des Beaux Arts perd la totalité de ses subsides, 150.000 euros. La ville sucre aussi les 35.000 euros affectés au développement de la scène musicale locale et à la promotion de la chanson françaises.

Pour Parmentier, «ces lignes budgétaires doivent être mises en parallèle avec le bilan «mitigé» des deux jours de gala du festival Rire sur la ville. Malgré un soutien de 30.000 euros de la Région Wallonne et 50.000 euros du Ministère de la Culture, ces deux spectacles ont engendré 52.010,82 euros de déficit pour la Régie Communale Autonome, soit un montant de subsides publics de plus de 130.000 euros pour deux soirées que seuls 45 % des spectateurs ont payé, les autres étant invités gratuitement. »

Un coup dur? «Pas du tout, plutôt une tempête dans un verre d’eau! », selon le secrétaire communal Olivier Jusniaux. Un budget fonctionnel élaboré par l’administration n’est pas un budget politique établi par un collège communal, indique-t-il. Tous les chiffres vont donc être amenés à évoluer lors de la modification budgétaire qui viendra au printemps prochain, en avril ou en mai. On verra alors comment se traduisent les options de la nouvelle équipe au pouvoir.

Autres articles sur le sujet


cattiez cattiez ·  11 janvier 2013, 13:55

autre article dans le soir aussi d’hier sur l’académie des beaux arts. C’est là aussi que se construit la créativité de nombreux habitants et habitants de Charleroi. Mais là les batiments sont dans un état excécrable…. malgré de nombreuses interpellations….

aucune annexe



À voir également

Didier Albin, Le Soir, 10 mars 2016, édition Hainaut, p. 24

Charleroi: le stand de tir en infraction avec la réglementation environnementale

Les policiers de la zone s’entraînent dans une infrastructure non conforme.

Lire la suite

Didier Albin, l'Avenir (édition entre-Sambre-et-Meuse), 2 février 2016, p. SM 11

Toutes les motions d’Écolo recalées

Aucun des projets de motion inscrits à l’ordre du jour par le groupe Écolo de l’opposition n’a été mis au vote. Explications.

Lire la suite