Le Vert Pays

Ecolo à Charleroi

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Vœux 2013 - suite

Retour à la première partie

Projet de ville : Nous voulons quatre axes supplémentaires pour les Carolos !

Défi 1 - Aider les carolos fragilisés à faire face à la crise, à se remettre en projet, à sortir de leur isolement et contribuer à retisser des liens de solidarité.

C’est une évidence. Ce projet de ville ne s’adresse pas aux Carolos les plus fragilisés, soit parce qu’ils sont chômeurs, bénéficiaires du CPAS, vivant avec une trop petite pension ou en risque de précarité dans un avenir proche. Or, la nouvelle dynamique urbaine que la majorité appelle de ses vœux ne pourra se développer sans cette très importante partie de la population.

Et la ville a un rôle direct à jouer, pour un logement accessible à tous, pour adapter la gamme de formation aux besoins des plus fragiles, pour que l’enseignement communal donne à chacun la même chance de s’épanouir, pour que chacun puisse vivre sa propre culture, et être lui-même un acteur culturel et pas simplement un consommateur, pour que chacun puisse s’impliquer dans un projet dans son quartier, pour que naissent et se renforcent de nouvelles solidarités, entre générations, entre voisins, entre Carolos d’origine différentes. Seule une volonté politique clairement affirmée, mise en œuvre de façon transversale, permet d’y parvenir. Ce doit être une priorité fondamentale, mais elle est manquante. Pire, lorsque la majorité dit par exemple « pas de nouveaux logements sociaux sur Charleroi », elle refuse à une part importante des habitants le droit à un logement décent, juste l’inverse de ce qu’il faudrait faire.

Nous proposons également que la ville mette en place une cellule communale « économie d’énergie et énergies renouvelables » avec du personnel spécialisé (conseiller énergie, éco-passeur,…), capable de faire des audits énergétiques rapides des logements. L’objectif est de guider, de conseiller et d’aider les habitants à consommer moins d’énergie et à bien profiter des primes régionales et fédérales existantes (FRCE, écopack,…).

Une partie de cette équipe devrait être spécialisée dans les conseils pour trouver de meilleurs tarifs pour leur énergie, pour favoriser les achats groupés (combustibles, isolants, chauffe eau solaire,…) et les équipements en énergie renouvelable. Dans ce cadre, il nous parait indispensable que la ville mette en place un plan de rénovation durable du bâti carolo en mobilisant une partie des fonds de pension et en ayant recours à la Banque Européenne d’Investissement.

Défi 2 - Mettre la participation et l’implication des Carolos au cœur du projet de ville.

En présentant une note de politique générale très détaillée sur de nombreux aspects, la majorité laisse très peu de place à l’implication des Carolos dans leur projet de ville. C’est plutôt le projet de la majorité pour la ville que le projet de la ville et de ses habitants.

La plupart des villes qui ont réussi à développer des dynamiques urbaines vertueuses ont dès le départ, dès les premières étapes d’élaboration du projet, impliqué leurs habitants dans un processus participatif profond, pensé, pour que chacun se sente entendu, considéré, respecté, et pour que chacun se retrouve dans ce projet et contribue donc par sa motivation, son action, à sa réussite. Cela doit constituer un axe structurant de la politique communale.

Défi 3 – Redevenir une ville où il fait bon vivre ensemble

La profondeur de la crise, l’évolution des populations dans certains quartiers, l’individualisme toujours plus présent, menacent la légendaire convivialité du citoyen carolo. Les tensions entre communautés dans certains quartiers, la création progressive de petits ghettos ne cessent de nous inquiéter. Un travail de fond doit être mené pour y faire face, pour recréer de nouveaux liens entre habitants d’un même quartier, entre cultures, religions et nationalités différentes. C’est par des actions dès l’école, dans les milieux culturels, dans les quartiers, par la formation continuée que nous parviendrons à préserver cette convivialité, ce savoir vivre ensemble qui nous est cher mais qui est clairement menacé. Cela doit constituer une priorité clé de notre ville.

Défi 4 – Soutenir l’économie locale.

Les petites et moyennes entreprises et les commerces sont très importants dans la vie de Charleroi puisque la commune y trouve des ressources et des acteurs de la vitalité, de la convivialité et du rayonnement de la ville. Il est donc vital pour tous que le centre ville de Charleroi, mais aussi les centres locaux périphériques, soient des pôles attractifs par la qualité de l’accueil et de l’offre d’emplois et de commerces que les carolos et les visiteurs occasionnels y trouveront.

Nous attendons donc que la commune se donne les moyens de préserver la proximité des commerces via une politique commerciale raisonnée, en coordination avec les communes avoisinantes et tous les niveaux de pouvoir concernés. La commune doit également porter une attention particulière à la sauvegarde de la diversité du petit commerce. Elle doit également dégager des terrains pour accueillir des PME peu polluantes sur tout le territoire communal et réserver les zonings à des activités industrielles peu compatibles avec les espaces d’habitations. Le potentiel de réhabilitation de friches est énorme, la Wallonie a donné le ton, il faut que la ville se donne les moyens d’emboiter le pas.

Nous rappelons notre souhait de voir créer, à l’instar de la CCATM, une Commission Consultative du Commerce et du Tourisme (CCCT) réunissant régulièrement des représentants des commerçants, des acteurs de la vie associative, des riverains et des représentants politiques, afin de dynamiser ensemble le commerce et le tourisme carolo.

L’actualité récente nous le rappelle, l’Europe est aujourd’hui le dindon de la mondialisation, il nous parait indispensable de protéger notre économie locale. Cela passe, notamment, par une généralisation des clauses sociales, éthiques et environnementales dans les cahiers des charges communaux afin des les rendre plus accessibles aux entreprises et aux commerçants locaux.

Conclusion

La majorité PS MR CDH, aux commandes de la Ville depuis 2006, vient enfin de présenter ses 7 priorités en les lisant nous avons l’impression de nous retrouver dans un restaurant étoilé, parcourant avec délectation le menu dégustation 7 services et forfait vin.  Salivant à l’idée de passer à table mais  sachant bien que le portefeuille ne nous permettra que de commander le plat du jour.

La nouvelle majorité a le mérite d’avoir déposé un projet de Ville large pour Charleroi, qui liste toute une série de constats, de projets, d’idées que les dernières majorités ont déjà mises en avant mais qui pour l’instant n’ont toujours pas abouti. Nous regrettons son côté « catalogue », son  manque de planification, l’absence claire de priorités et l’absence de participation citoyenne.

Un des objectifs est de remettre l’administration de la Ville de Charleroi en marche.  Force est de constater que ce n’est toujours pas le cas.  En effet, comment redévelopper Charleroi, densifier ses quartiers,  redynamiser ses différents centres, ou privilégier la mobilité douce avec une administration exsangue, en manque de perspectives et de repères et qui subit les restrictions continuelles de personnel ?

 

Cette note de politique générale n’apporte pas de réponses aux Carolos qui sont victimes de la crise. La majorité ne propose pas de remettre en projet, de rendre dignité et qualité de vie aux milliers de chômeurs, bénéficiaires des aides sociales et personnes menacées de tomber dans la précarité. Pour les écologistes, c’est une priorité fondamentale pour notre ville.


Les commentaires sont fermés


aucune annexe



À voir également

Voeux 2018

Vœux 2018 - Une ville pour les Carolos, par les Carolos

Pour les écologistes, il est important que les habitants de la ville participent à sa relance,...

Lire la suite

microphone - © Littleman & www.sxc.hu

Petits fruits… de mon jardin

Ecolo sensibilise la population à une production locale et de qualité, qui fait vivre nos...

Lire la suite