Le Vert Pays

Ecolo à Charleroi

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Centres récréatifs aérés de Charleroi

La majorité PS-MR-CDH remet les enfants les plus défavorisés à la rue pendant les vacances !

  • Julien Lechat, secrétaire politique de la Locale de Charleroi
  • Luc Parmentier, chef de groupe Ecolo au Conseil communal
  • Malika El Bourezgui, conseillière communale
  • Xavier Desgain, conseiller communal

Multiculturel - © http://www.sxc.huLa première décision du Collège communal «nouvelle mouture» concernant les Centres récréatifs aérés va faire très mal : la suppression des ramassages en bus et des repas de midi dans les plaines de jeu communales est une mesure d’austérité et de régression sociale qui va frapper de plein fouet les enfants des familles les plus défavorisées et des familles monoparentales.

Une fois de plus, cette majorité, au lieu de prendre le taureau par les cornes et de mettre «simplement» aux normes ses cuisines, vient de décider de botter en touche et de supprimer le dîner complet en se cachant derrière les résultats des inspections de l’AFSCA (l’Agence de la Sécurité de la Chaîne alimentaire).

Ce repas complet comprenait un potage « frais », un repas, un dessert et une boisson était souvent le seul repas chaud que « pouvait » se payer une part importante des enfants.

De plus, le service de ramassage en bus est aussi supprimé, rendant l’accès aux plaines quasi impossible pour les enfants dont les parents n’ont pas de voiture ! Cette mesure, à contre sens de la mobilité douce, est terriblement antisociale et conduira à remettre des enfants à la rue, laissés à eux-mêmes durant les deux mois de vacances. C’est totalement inacceptable.

On est loin du slogan : le retour du Coeur !

Et tout cela au même tarif aujourd’hui qu’hier, soit 4 euros par jour alors que les services de ramassage et le repas chaud sont supprimés.

Pour mémoire, à Fleurus, les frais de participation sont de 5 euros par jour et comprennent trois repas (déjeuner, dîner complet, goûter), la piscine une fois par semaine et le ramassage gratuit de tous les enfants sur l’entité.

Le Bourgmestre Paul Magnette (également président du PS) parle d’une réorientation de la philosophie des plaines et un redéploiement des activités, quand bien même il y aurait une réflexion en la matière, cela ne justifie pas de priver déjà les plus jeunes et leurs parents de ce soutien social qui contribue à la socialisation et la cohésion sociale. D’autant qu’il semble que le souci d’économies n’est pas à l’origine de la réforme selon l’Echevin Serdar Kilic.

Un proverbe persan ne dit-il pas : « Quand le ventre est vide, le corps devient esprit ; quand il est rempli, l’esprit devient corps ».


Billets connexes

Les commentaires sont fermés


aucune annexe



À voir également

Voeux 2018

Vœux 2018 - Une ville pour les Carolos, par les Carolos

Pour les écologistes, il est important que les habitants de la ville participent à sa relance,...

Lire la suite

microphone - © Littleman & www.sxc.hu

Petits fruits… de mon jardin

Ecolo sensibilise la population à une production locale et de qualité, qui fait vivre nos...

Lire la suite