Le Vert Pays

Ecolo à Charleroi

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Pas de tournesols à Charleroi

Reconvertir Charleroi dans l’économie durable. Malika El Bourezgui suggère de s’inspirer du modèle de Pittsburgh.

Charleroi est jumelée avec onze villes à travers le monde. Certaines sont proches, comme Sélestat en Alsace ou Breda aux Pays-Bas. D’autres se trouvent à plusieurs milliers de kilomètres – Himeji au Japon ou Donetsk en Ukraine. C’est aussi le cas de Pittsburgh (Pennsylvanie) aux USA (6300 kilomètres).

Dans une question écrite à l’échevin du Tourisme, Anthony Dufrane (PS), la conseillère Malika El Bourezgui (PC/Écolo) suggère de s’inspirer du modèle de cette cité en désindustrialisation pour réussir la reconversion économique de Charleroi.

«Pittsburgh a misé sur l’économie verte. Et ça marche. En centre urbain, les tournesols ont remplacé les charbonnages et les usines sidérurgiques, rapporte la conseillère. Ils colonisent des dizaines d’hectares de friches. Leur fonction : assainir les terrains et créer des ressources énergétiques durables.»

Selon El Bourezgui, «la plante attire le plomb et les métaux lourds qui polluent le sous-sol, ses graines sont utilisées pour produire du biocarburant. Au-delà de la plus-value immobilière qu’elles apportent aux zones d’habitat urbain, les fleurs jaunes et noires constituent un signal visible de changement. L’économie est en mutation et le choix d’investir dans le développement durable vient de valoir à la ville une place dans le top 10 Forbes des cités américaines comptant le plus grand nombre d’emplois verts, liés au secteur de l’énergie propre. Ce pari audacieux a inspiré de nombreux projets pilotes, notamment dans le domaine de la formation et de l’éducation. Il génère de l’activité et constitue un vrai pôle de compétitivité.»

À Charleroi, on le sait, développer une économie verte est l’une des ambitions du gouvernement wallon. À travers son plan Marshall 2.vert notamment. Puiser des idées chez nos cousins des States pour les importer à Charleroi ?

La proposition de la mandataire écologiste ne semble pas enthousiasmer l’échevin du Tourisme : «Avant de porter son regard outre-Atlantique, voyons déjà ce qui se fait près de chez nous, rétorque-t-il. À Breda précisément (élue cinq fois ville durable), la municipalité a intégré un réseau de pistes cyclables dans l’infrastructure des transports en commun, elle a aménagé efficacement les friches, a favorisé l’architecture design, performante d’un point de vue énergétique. Il y a donc des exemples moins lointains.»

Y chercher de l’inspiration, de la créativité, des audaces, c’est ce que Charleroi veut se mettre au défi d’effectuer. Rendez-vous en fin de mandature pour voir où l’on en sera.


Les commentaires sont fermés


aucune annexe



À voir également

Didier Albin, Le Soir, 10 mars 2016, édition Hainaut, p. 24

Charleroi: le stand de tir en infraction avec la réglementation environnementale

Les policiers de la zone s’entraînent dans une infrastructure non conforme.

Lire la suite

Didier Albin, l'Avenir (édition entre-Sambre-et-Meuse), 2 février 2016, p. SM 11

Toutes les motions d’Écolo recalées

Aucun des projets de motion inscrits à l’ordre du jour par le groupe Écolo de l’opposition n’a été mis au vote. Explications.

Lire la suite