Le Vert Pays

Ecolo à Charleroi

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Les Verts carolos voient rouge

A Charleroi, les militants de la locale Écolo sont furax : ils voulaient installer un stand d’informations sur le marché dominical.

La Ville s’y est opposée et les a poliment priés… d’aller se faire voir ailleurs. Dans une question écrite à l’échevin du Commerce Philippe Van Cauwenberghe (PS), le chef de file des verts Luc Parmentier exige des comptes.

« Notre demande de réservation d’un emplacement de marché d’une longueur de 3 mètres a été recalée pour un double motif, observe-t-il.

Dans un premier temps, le refus a été justifié par le fait qu’il s’agissait d’une activité non commerciale et non philanthropique. Ensuite, on nous a indiqué que notre stand présentait des risques de sécurité, de sûreté et de commodité de passage. » Luc Parmentier est perplexe.

Primo, il rappelle que l’an dernier encore, le précédent Collège avait autorisé la présence d’Écolo sur le marché selon le tarif en vigueur pour les maraîchers : 4,60 € le mètre. Qu’en outre, ce qu’on veut interdire à Écolo est permis au PS.

« Il me semble vous avoir aperçu sur différents marchés de l’entité et notamment à Montignies-sur-Sambre, lance-t-il à Van Cau junior. C’est sans parler de l’installation d’un stand du PS en plein marché à la maison des huit heures en présence du futur bourgmestre de Charleroi Paul Magnette. » La réponse est attendue impatiemment.


Les commentaires sont fermés


aucune annexe



À voir également

Didier Albin, Le Soir, 10 mars 2016, édition Hainaut, p. 24

Charleroi: le stand de tir en infraction avec la réglementation environnementale

Les policiers de la zone s’entraînent dans une infrastructure non conforme.

Lire la suite

Didier Albin, l'Avenir (édition entre-Sambre-et-Meuse), 2 février 2016, p. SM 11

Toutes les motions d’Écolo recalées

Aucun des projets de motion inscrits à l’ordre du jour par le groupe Écolo de l’opposition n’a été mis au vote. Explications.

Lire la suite