Le Vert Pays

Ecolo à Charleroi

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Application du règlement relatif à l’abattage et la protection des arbres

En 2011, le Conseil communal approuvait le texte du règlement communal relatif à l’abattage et à la taille d’arbres dont l’érable Globasum. C’est pourtant cette même essence qui a subi une « décapitation » de ses feuillus par les élagueurs de l’Ecologie urbaine.

Une réflexion, globale en somme, mériterait que l’on se branche sur une gestion appropriée et durable de notre biodiversité.

  • Malika El Bourezgui, Conseillière communale

Monsieur l’Echevin,

Le travail effectué par le service élagage de la Ville à la rue Saint-Jacques à Mont-sur-Marchienne pose question.

En effet, alors que la rue est plantée d’érables globosum (nom latin : Acer platanoides “Globosum”) qui ne nécessitent pas de taille sauf dans certains cas nécessitant des opérations délicates et précises afin de conférer une structure à l’arbre, vos élagueurs, en lieu et place d’une taille limitée, responsable et professionnelle, se sont plutôt employés à décapiter les feuillus, ne laissant plus apparaître qu’une silhouette de poteau électrique qui, à très court terme favorisera le développement de maladies et champignons. Tout cela fera perdre définitivement aux arbres leur esthétique naturelle et obligera à de nouvelles tailles dans les deux à trois ans.

Monsieur l’Echevin pourrait-il me dire comment il est possible que son service puisse s’être employé à des tailles aussi irraisonnables qu’inutiles alors qu’en février 2011 la Ville se dotait d’un règlement sur la conservation de la nature relatif à l’abattage et à la protection des arbres et des haies où, en son article 3, il y est stipulé l’interdiction de : « modifier la silhouette des arbres isolés ou groupés ou en alignement. Par modification de silhouette, il faut entendre l’étêtage, la taille de rapprochement, taille de ravalement. Cette mesure ne vise pas les arbres têtards qui nécessitent une taille régulière »

Par ailleurs, Monsieur l’Echevin pourrait-il me dire :

  • Si le règlement communal dont question est porté à la connaissance de l’ensemble du personnel concerné par la taille et l’entretien des arbres ?
  • S’il dispose d’agents suffisamment formés pour les tailles et l’élagage ainsi que des moyens humains, matériels et financiers qu’il souhaiterait disposer pour assurer un service de qualité ?
  • Comme ce serait le cas pour la rue Saint-Jacques, s’il existe à Charleroi un plan pour remplacement des essences erronément plantées en raison de leur gabarit adulte plutôt que de procéder à des tailles onéreuses, répétitives et malvenues laissant aux riverains une image de désolation ?
  • Comme dans tout autre projet, les actions menées par votre département doivent s’inscrire dans « le durable » et viser les 3 axes du développement, à savoir :
    • L’axe écologique : c’est le plus simple pour préserver la biodiversité et donc les plantes mais il faut un minimum de connaissance, ce qui semblerait avoir failli ici !
    • L’axe économique : par le choix des essences pour réduire les opérations humaines qui nuisent aux arbres et coûtent à la collectivité, il est parfois plus rentable de remplacer que de se lancer dans une mauvaise gestion. Une réflexion est-elle entamée sur le sujet ?
    • L’axe social : n’est-ce pas une mission de l’Administration que d’effectuer une bonne gestion de l’environnement pour préserver l’harmonie d’un quartier ainsi que le sentiment de satisfaction de sa population ?
  • Sachant que pour 2013 aucun marché n’a été lancé pour les arbres et arbustes, dans quels délais les lieux concernés par des plantations inadaptées pourraient-ils recevoir une essence appropriée ?

Les commentaires sont fermés


aucune annexe



À voir également

Salle du Conseil - © J-M/ Hoornaert

Passation

Monsieur le Bourgmestre, Depuis le mois de décembre 2006, trois mains, immenses, de 9 m de haut...

Lire la suite

Salle du Conseil - © J-M/ Hoornaert

Affichage électoral

Monsieur le Bourgmestre, Les élections communales et provinciales viennent de se terminer....

Lire la suite