Le Vert Pays

Ecolo à Charleroi

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Piscine de l’amicale Solvay - 290406

Question de Monsieur le conseiller Luc Parmentier

La piscine Solvay, dite aussi « piscine de l’Amicale » symbolise l’esprit d’une certaine frange du capitalisme industriel de la première moitié du vingtième siècle, à la limite du social et du paternalisme.

C’est en 1937 que la société Solvay, dont l’usine « pionnière » est implantée à Couillet entame la construction d’un bâtiment à vocation culturelle et sociale qu’elle destine à l’usage de son personnel.

Cet édifice sera inauguré un an plus tard, en 1938, pour les 75 ans de la société. Il abrite une piscine, une salle de spectacle, un casino, un restaurant, un magasin et divers locaux pouvant héberger des activités socio-culturelles. Le style du bâtiment, mélangeant cubisme et architecture industrielle fait appel à des standards très en vogue à cette époque. Sa partie avant, très imposante, est une rotonde vitrée toute en hauteur.

Le « Bassin Solvay » va rester la propriété de la société Solvay jusqu’en 1994, date à laquelle elle revend l’édifice à l’Université Libre de Bruxelles (ULB). Celle-ci va très vite se rendre compte que les installations devenues vétustes lui coûtent très cher et que des travaux importants sont nécessaires pour les maintenir en activité. Une première menace de fermeture survient en 1996 et l’ULB va alors proposer à plusieurs communes de la région d’investir dans la reprise de la piscine. Après de nombreuses et infructueuses tractations, le couperet final tombera au mois d’août 1998. Malgré que la piscine soit désaffectée, l’université utilisera durant quelques années encore le théâtre, la cafeteria et les autres locaux, avant leur abandon définitif aux alentours de 2004.

Depuis 2005, les installations de l’Amicale Solvay sont devenues la propriété d’une communauté musulmane qui aurait pour intention d’y implanter à terme une mosquée. Des travaux d’aménagement ont même été entamés depuis lors.
La transformation de l’édifice semble à ce jour au point mort, les lieux sont non chauffés, ils ne bénéficient plus d’un entretien minimum et le vandalisme est en train de s’installer.
Ce beau bâtiment, pourtant classé, commence à se dégrader tout doucement.

Madame l’Echevine pourrait-elle me faire savoir si ses services sont en relation avec les propriétaires de ce bâtiment classé ?
Un projet de réhabilitation a-t-il été étudié ? Où en est le projet ?
Une date de début des travaux est-elle envisagée ?

Réponse de Madame l’échevine Véronique Salvi

Le bâtiment dont vous parlez est classé au patrimoine wallon depuis le 06/07/2000. Sont classés, comme monument, les façades et toitures, le hall/rotonde de l’entrée et la piscine intérieure du bâtiment dit « amicale Solvay ». Ce monument classé n’appartient malheureusement pas au domaine public. Il a été vendu par l’ULB à une asbl il y a quelques années. Il nous est donc difficile de forcer le propriétaire à entreprendre quelques travaux que ce soit. Renseignements pris auprès du service de l’urbanisme et de la direction du patrimoine au SPW, aucune demande de permis ou de certificat de rénovation n’a été rentrée ces dernières années pour ce bâtiment.

Ne disposant pas de personnel s’occupant exclusivement du patrimoine remarquable actuellement, c’est mon cabinet qui entreprend les démarches dans cette matière. J’agis donc par priorité et je commence par les édifices qui appartiennent à la Ville de Charleroi afin de lancer des dossiers de rénovation et de redonner au patrimoine carolo son éclat d’antan.

Concernant les édifices aujourd’hui propriétés du privé, je souhaiterais évidemment susciter des rénovations. Et ce, selon deux méthodes : tout d’abord par des réunions d’informations organisées en collaboration avec la Région wallonne sur les aides disponibles pour les propriétaires de bâtiments remarquables ; et ensuite, par des contacts directs avec certains propriétaires pour les édifices qui nécessitent une intervention urgente pour préserver notre patrimoine.

Nous prendrons donc contact avec le propriétaire de ce bâtiment prochainement afin de connaître ses intentions et de le conseiller au mieux.


Billets connexes

Les commentaires sont fermés


aucune annexe



À voir également

Salle du Conseil - © J-M/ Hoornaert

Place Matteotti

Question posée par Monsieur le Conseiller Luc Parmentier Monsieur l’Echevin, Votre majorité a décidé...

Lire la suite

Salle du Conseil - © J-M/ Hoornaert

Sécurité à Lodelinsart

Question posée Monsieur le Conseiller Luc Parmentier Monsieur le Bourgmestre, Je viens d’être...

Lire la suite