Le Vert Pays

Ecolo à Charleroi

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Le «délabrement avancé» du Technopole Villette

Certes, Charleroi ne ménage pas ses efforts, au travers de l’intercommunale Igretec, pour mettre de nouveaux terrains à disposition des entreprises.

L’inauguration de 60 hectares, à Jumet, en est la plus récente illustration. Si, chez Écolo, on s’en félicite, on se préoccupe aussi des sites existants, en particulier celui du Technopole de la Villette, à Marcinelle. Qui, selon Xavier Desgain, « est dans un état de délabrement avancé ».

Le député wallon et conseiller communal observe en effet que des voiries, abîmées par le poids du charroi, sont manifestement laissées sans entretien depuis longtemps. Il constate que les trottoirs sont devenus inutilisables ou encore que des dépôts de déchets s’entassent parmi les herbes folles, dans les recoins. «Pour clôture, il y a aussi une sorte de palissade en tôle ondulée, dont les sommets sont coupés en pointe… ajoute-t-il. Comme la signalétique des entreprises, cela relève d’un autre âge.»

Triste image

Sans pour autant établir un lien avec ces constats, le mandataire cycliste s’est aperçu que certains terrains et bâtiments industriels du site sont en vente depuis un certain temps sans trouver preneur, alors que les entreprises sont en quête de lieux d’accueil.

Si Desgain se focalise sur le Technopole, c’est aussi parce que le site, particulièrement bien situé, accueille des entreprises d’envergure internationale, comme Nexans, Thales Alenia Space, Alstom, mais aussi la spin-off Xylowatt. en pleine expansion. «Que doivent penser les visiteurs de ces entreprises en découvrant pareil décor?» Pas l’idéal, en terme d’image, pour le redéploiement de la première ville wallonne…

Aussi le mandataire a-t-il interrogé le ministre de l’Économie Jean-Claude Marcourt (PS), ainsi que les échevins carolos concernés, Ornella Cencig (MR) et Éric Goffart (cdH). Il s’agit, notamment, de savoir qui doit prendre en charge l’entretien de la voirie : les entreprises établies sur le site ne l’assument plus depuis longtemps, tandis que la Ville de Charleroi et Igretec se renvoient la responsabilité, affirme Desgain.


Billets connexes

Les commentaires sont fermés


aucune annexe



À voir également

Didier Albin, Le Soir, 10 mars 2016, édition Hainaut, p. 24

Charleroi: le stand de tir en infraction avec la réglementation environnementale

Les policiers de la zone s’entraînent dans une infrastructure non conforme.

Lire la suite

Didier Albin, l'Avenir (édition entre-Sambre-et-Meuse), 2 février 2016, p. SM 11

Toutes les motions d’Écolo recalées

Aucun des projets de motion inscrits à l’ordre du jour par le groupe Écolo de l’opposition n’a été mis au vote. Explications.

Lire la suite