Le Vert Pays

Ecolo à Charleroi

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Un plan vélo pour Charleroi

À court et moyen terme, le nombre de sens unique limités va augmenter à Charleroi. La Ville veut favoriser l’usage du vélo.

Favoriser la mobilité douce en ville, en créant des espaces piétonniers et des infrastructures cyclables en plus des transports en commun, c’est la volonté affichée par le collège communal de Charleroi. Le bourgmestre Paul Magnette s’en est expliqué dans une réponse à une question du conseiller Xavier Desgain (Écolo) : il veut un plan vélo pour Charleroi.

On est pourtant très loin du compte. «Le Code de la route prévoit la mise en place de sens uniques limités pour les cyclistes», a rappelé Desgain. Or, à ce jour, force est de constater que ceux-ci sont très peu répandus sur la voirie communale, alors que nombre de rues pourraient s’y prêter sans difficulté.

Ces sens uniques limités (SUL) permettent aux cyclistes d’éviter les axes dangereux et de rejoindre plus directement leur destination. L’expérience montre que la circulation mixte y est bien organisée et que les SUL incitent les usagers motorisés à respecter des vitesses modérées. À Liège, par exemple, plus de quatre cents rues sont prévues pour les SUL, soit 70 % des sens uniques. À Charleroi, la réalité est tout autre : 10 % à peine des voies à sens unique sont équipées, soit à peine 50 rues sur un demi-millier.

Desgain l’a déploré, en citant des quartiers dans lesquels les itinéraires des cyclistes sont nettement et inutilement allongés. Raison de ce déficit : le bourgmestre a plaidé la surcharge de travail du service mobilité de la Ville. Le personnel y est débordé. Les grands projets d’aménagement urbain ont alourdi sa tâche. Mais les choses vont changer, a-t-il annoncé. Le recrutement d’un agent figure au plan d’embauche, l’équipe sera renforcée dès juillet prochain. Ce nouvel auxiliaire concentrera son énergie sur l’étude de la mise en place de SUL, une priorité de la majorité.

Dans un souci d’efficacité opérationnelle, Desgain a suggéré de traiter le problème quartier après quartier, pour avancer plus vite et informer la population locale des changements qui concernent son plan de circulation. Une suggestion accueillie positivement par Magnette, qui promet une politique ambitieuse pour favoriser le vélo.


Billets connexes

Les commentaires sont fermés


aucune annexe



À voir également

Didier Albin, Le Soir, 10 mars 2016, édition Hainaut, p. 24

Charleroi: le stand de tir en infraction avec la réglementation environnementale

Les policiers de la zone s’entraînent dans une infrastructure non conforme.

Lire la suite

Didier Albin, l'Avenir (édition entre-Sambre-et-Meuse), 2 février 2016, p. SM 11

Toutes les motions d’Écolo recalées

Aucun des projets de motion inscrits à l’ordre du jour par le groupe Écolo de l’opposition n’a été mis au vote. Explications.

Lire la suite