Le Vert Pays

Ecolo à Charleroi

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Combattre la pauvreté, pas les pauvres !

Quand le Président-bourgmestre-sénateur décide de chasser les mendiants sans s’attaquer aux causes de la pauvreté !

  • Julien Lechat, secrétaire politique de la Locale de Charleroi
  • Luc Parmentier, chef de groupe Ecolo au Conseil communal
  • Malika El Bourezgui, conseillière communale
  • Isabelle Meerhaeghe, députée wallonne et communautaire
  • Xavier Desgain, conseiller communal, député wallon et communautaire
Mendiant - © http://www.sxc.hu

La Locale Ecolo de Charleroi est indignée par le nouveau règlement qui impose aux mendiants de se déplacer en semaine vers différentes communes et leur interdit de mendier le dimanche.

Pour les écologistes de Charleroi, cette mesure s’avère antisociale, inhumaine et dénuée de sens à moyen et à long termes. Loin de résorber la pauvreté, le but de ce nouveau règlement est de chasser et cacher les plus démunis de la ville. Telle est la politique menée depuis le début de la législature par la majorité XXL : souvenons-nous de la récente suppression des repas et des ramassages dans les plaines de jeux.

De plus, il sera ardu pour la police en sous-effectif, de faire respecter ce règlement, comme souvent en ce qui concerne les dernières décisions du Collège. Confisquer la « recette » du contrevenant, voire l’arrêter durant 10 heures, aura pour effet de mobiliser les forces de police alors qu’elles seraient sans doute plus efficaces ailleurs et engendrera des coûts supplémentaires.

Mais qu’en est-il des solutions proposées pour sortir ces citoyens de la rue ou à tout le moins améliorer leur quotidien ? Les dernières réponses aux questions d’Ecolo au Conseil communal de ce lundi ont manqué de nous convaincre. Rappelons que le CPAS de Charleroi n’accorde qu’un revenu d’intégration sociale de cohabitant aux personnes sans abri isolées, soit 440 euros au lieu de 802 euros !

Enfin, soulignons le double discours tenu par le Président-bourgmestre-sénateur de Charleroi, qui déclarait encore le 21 février 2013 à Sudpresse qu’« il faut augmenter le salaire minimum et faire contribuer davantage les plus riches…. ». Alors qu’il tente de persuader l’opinion d’un revirement à gauche, le masque tombe dans les faits avec une politique « sarkoziste ».


Billets connexes

Les commentaires sont fermés


aucune annexe



À voir également

Voeux 2018

Vœux 2018 - Une ville pour les Carolos, par les Carolos

Pour les écologistes, il est important que les habitants de la ville participent à sa relance,...

Lire la suite

microphone - © Littleman & www.sxc.hu

Petits fruits… de mon jardin

Ecolo sensibilise la population à une production locale et de qualité, qui fait vivre nos...

Lire la suite