Le Vert Pays

Ecolo à Charleroi

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

L’idée d’Écolo pour le boulevard Tirou

Les Verts ont choisi le rond-point du boulevard Tirou pour mener une action dans le cadre de la Semaine de la mobilité. Ils avancent des solutions.

Les problèmes de mobilité du boulevard Tirou, c’était une belle occasion de mener une action dans le cadre de la Semaine de la mobilité. En tout cas pour l’opposition. La locale Écolo de Charleroi ne s’en est pas privée, hier, aux heures de pointe du matin et de la fin de journée. Militants et mandataires ont distribué des tracts et offert 250 billets de transport en commun aux usagers, automobilistes en particulier, ralentis au rond-point Tirou.

Car, bien sûr, les transports en commun restent un dada des écologistes. Et dans le cas du boulevard Tirou, pour l’instant, des voitures en moins, c’est une fluidité améliorée. «Mais nous ne voulions pas seulement miser toute notre action sur les transports en commun, précise Xavier Desgain. Nous encourageons aussi le covoiturage. Ce matin, il nous a d’ailleurs semblé qu’on voyait beaucoup plus de voitures remplies. C’est très bien!»

Mais pour toutes les voitures qui restent, le député wallon, qui est aussi conseiller communal, enfonce le clou qu’il avait déjà sorti lors de la dernière séance du conseil communal. «Jusqu’à présent, on constate que les automobilistes empruntent la rue de Marcinelle et tournent ensuite à gauche, rue Ferrer, pour rejoindre le boulevard Tirou. Ce qui congestionne ce dernier. On pourrait inverser le sens de circulation dans la partie droite de la rue Ferrer, pour ensuite rejoindre la rue Léopold, virer à gauche, puis à droite, longer l’institut Notre-Dame pour rejoindre l’extrémité du quai de Brabant. On franchirait alors les voies du métro et l’on se retrouverait à la rue de l’Écluse. On ne ferait qu’anticiper le plan de circulation de ce côté puisqu’il est prévu ainsi lorsque les quais seront entièrement réaménagés.» Au conseil, Paul Magnette a affirmé qu’il voulait bien réenvisager la question.

Revenant au souci d’Écolo d’une mobilité qui repose moins sur l’automobile, Desgain insiste pour que la Ville soit plus attentive à la protection des piétons lorsque la Ville Basse sera remaniée. En termes d’aménagements, en particulier les trottoirs, mais aussi en sollicitant plus judicieusement les stewards urbains, par exemple à la sortie des écoles. «C’est bien qu’il y ait davantage de zones piétonnes. Mais si l’on expose les piétons aux risques, on n’aura pas vraiment gagné…»


Billets connexes

Les commentaires sont fermés


aucune annexe



À voir également

Didier Albin, Le Soir, 10 mars 2016, édition Hainaut, p. 24

Charleroi: le stand de tir en infraction avec la réglementation environnementale

Les policiers de la zone s’entraînent dans une infrastructure non conforme.

Lire la suite

Didier Albin, l'Avenir (édition entre-Sambre-et-Meuse), 2 février 2016, p. SM 11

Toutes les motions d’Écolo recalées

Aucun des projets de motion inscrits à l’ordre du jour par le groupe Écolo de l’opposition n’a été mis au vote. Explications.

Lire la suite