Le Vert Pays

Ecolo à Charleroi

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Les artistes de rue sont réglementés

Écolo déplore une procédure complexe et discriminatoire.

À Charleroi, les artistes de rue se comptent sur les doigts de la main. “Une dizaine tout au plus”, selon l’échevine Véronique Salvi (CDH) qui a piloté l’élaboration du nouveau règlement organisant leur présence et leur activité, soumis au conseil communal. “L’intention, c’est de valoriser leur talent par l’octroi d’une autorisation de pratiquer leur art”, indique-t-elle. “Une reconnaissance de leur travail.”

L’analyse des groupes de l’opposition communale va dans un tout autre sens. Pour le conseil- ler écologiste Xavier Desgain, “il n’y a pas de bon projet de ville fondé sur l’exclusion. Or, ce règlement s’inscrit dans la continuité de celui sur la mendicité. Au lieu de faire de la rue un lieu de rencontre et de convivialité sociale, on met l’espace public au service du commerce et de l’immobilier.”

Le mandataire déplore une procédure complexe et discriminatoire dont la praticabilité soulève de nombreuses questions : “comment va-t-on permettre à des artistes de passage d’exercer leur activité, à quel rythme la commission d’audition, chargée d’évaluer leur capacité artistique, se réunira-t-elle, quels seront ses critères de jugement ?”

Même analyse de Sofie Merckx du PTB : pour elle, ces dispositions sont opposées à la volonté affichée par la ville de fonder le renouveau urbain sur la culture. Brider la créativité et la libre expression, ce n’est pas la meilleure méthode. Il eût plutôt fallu réfléchir à instaurer une subvention, ou à réserver certains lieux à leurs spectacles…

Interdire aux artistes d’être présents dans la ville avant 10h du matin, c’est leur refuser de se trouver sur le chemin des navetteurs qui vont ou viennent travailler en train. Piaf et Zaz ont commencé à chanter en rue. Et c’est à Charleroi que Michel Ange Montigny, qui vient de se qualifier pour Belgium’s got talent, a débuté le chant !


Billets connexes

Les commentaires sont fermés


aucune annexe



À voir également

Didier Albin, Le Soir, 10 mars 2016, édition Hainaut, p. 24

Charleroi: le stand de tir en infraction avec la réglementation environnementale

Les policiers de la zone s’entraînent dans une infrastructure non conforme.

Lire la suite

Didier Albin, l'Avenir (édition entre-Sambre-et-Meuse), 2 février 2016, p. SM 11

Toutes les motions d’Écolo recalées

Aucun des projets de motion inscrits à l’ordre du jour par le groupe Écolo de l’opposition n’a été mis au vote. Explications.

Lire la suite