Le Vert Pays

Ecolo à Charleroi

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Permis à régulariser, c’est pas la fête !

À Charleroi, de nombreuses infrastructures de spectacles et de fêtes n’ont toujours pas de permis d’Environnement. Le temps presse.

L’exploitation d’une salle de fêtes et de spectacles est soumise à l’octroi d’un permis d’Environnement. À Charleroi, beaucoup d’infrastructures publiques n’en disposent toujours pas, faute d’en avoir demandé le renouvellement. C’est ce qu’il ressort de l’état des lieux que vient d’établir l’échevine de tutelle MR Ornella Cencig, en réponse à une question du Conseiller communal d’opposition Luc Parmentier (Écolo).

À l’automne 2012, le parquet de Charleroi -précisément son Premier substitut Daniel Marlière – avait invité la Ville à se remettre en ordre. Près d’un an plus tard, seules quelques régularisations ont été effectuées.

Notamment au Centre Temps Choisi à Gilly, où ont lieu les spectacles du cycle «Les belles années du music-hall». En décembre, l’échevin du Troisième âge, Serge Beghin, avait fait annuler le dernier show de la saison le jour de la représentation. Un souvenir que Franck Olivier et Marie Myriam ne sont pas prêts d’oublier: ils n’avaient en effet jamais connu ça!

Depuis le 16 juillet dernier, la salle est à nouveau en règle, comme celle du centre culturel de Mont-sur-Marchienne ou la Ruche Verrière à Lodelinsart. Par contre, rien n’est encore fait pour les salons communaux de Monceau, Mont-sur-Marchienne, Goutroux, Marchienne ni pour aucun des centres récréatifs aérés de Charleroi, à l’exclusion de celui de Couillet, où la demande est en «cours d’élaboration».

Qu’est-ce qui bloque ?

Insatisfait de la réponse incomplète de la majorité, Luc Parmentier va demander des comptes. La mise en conformité aux normes d’incendie d’un bâtiment ne demande parfois que de légères adaptations. «Mais il n’est pas exclu que d’importants travaux s’imposent. J’entends obtenir des précisions à ce sujet ainsi que sur le calendrier.»

Plusieurs infrastructures communales sont gérées par des concessionnaires: au Spiroudome et à l’Eden, les permis sont attendus à court terme, selon l’échevine Cencig. Le PBA est en règle: son autorisation vient d’être réactualisée, elle court jusqu’en 2022. Des contacts ont été initiés pour les dossiers du stade du pays de Charleroi et du parc des Sports. À Charleroi expo, le permis expire en 2016.


Les commentaires sont fermés


aucune annexe



À voir également

Didier Albin, Le Soir, 10 mars 2016, édition Hainaut, p. 24

Charleroi: le stand de tir en infraction avec la réglementation environnementale

Les policiers de la zone s’entraînent dans une infrastructure non conforme.

Lire la suite

Didier Albin, l'Avenir (édition entre-Sambre-et-Meuse), 2 février 2016, p. SM 11

Toutes les motions d’Écolo recalées

Aucun des projets de motion inscrits à l’ordre du jour par le groupe Écolo de l’opposition n’a été mis au vote. Explications.

Lire la suite