Le Vert Pays

Ecolo à Charleroi

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Mainmise de la majorité sur le Bureau d’Ethique et de Déontologie

Ecolo dénonce le retour aux anciennes méthodes !

  • Julien Lechat, secrétaire politique de la Locale de Charleroi
  • Luc Parmentier, chef de groupe Ecolo au Conseil communal
  • Isabelle Meerhaeghe, députée wallonne et communautaire
  • Xavier Desgain, conseiller communal, député wallon et communautaire

Suite à la démission de l’ensemble des membres du Bureau d’Ethique et de Déontologie (BED) de la Ville de Charleroi, Ecolo dénonce un fait grave pour l’exercice de la démocratie parce qu’il met à mal la bonne gouvernance au sein de l’institution communale.
Cet organe a joué un rôle fondamental pour une meilleure gouvernance et sa mission était loin d’être terminée, d’autant qu’écolo avait proposé que sa mission soit étendue au CPAS, afin d’y apporter une meilleure qualité d’analyse et d’aide à la bonne gestion de la chose publique.

La responsabilité de l’actuelle majorité est très lourde dans cette démission.
En effet, nous apprenons, par leur lettre de démission, que le collège communal exige maintenant de filtrer les demandes et plaintes adressées au comité, supprimant ainsi l’anonymat dont pouvaient bénéficier travailleurs, élus, habitants qui voulaient ou auraient voulu s’y adresser.
Cette mainmise du Collège communal sur le Bureau d’Ethique et de Déontologie est scandaleuse et antidémocratique.
Vouloir imposer ce filtrage et la levée de l’anonymat, c’est aller à l’encontre des recommandations faites en 2006 par les élus des quatre partis démocratiques, lorsqu’ils ont décidé de mettre ce Bureau d’Ethique et de Déontologie sur pied.
Il est tout à fait regrettable que la majorité veuille contrôler ce Bureau créé par le Conseil Communal pour améliorer la gestion de la Ville. Par nature, ce Bureau doit être indépendant du pouvoir en place et de la direction de l’administration.

Une ville de la taille de Charleroi, une métropole qui veut se targuer de pratiquer la bonne gouvernance se doit de disposer d’organes indépendants comme le médiateur et le Bureau d’Ethique et de Déontologie, car ils constituent des garde fous indispensables à la bonne gouvernance.
L’oublier, c’est condamner à moyen terme notre Ville aux mêmes dérives que celles qu’elle a connu dans la décennie précédente.

Ecolo tient à saluer d’indépendance d’esprit des membres démissionnaires, tout à leur honneur, et marque toute son estime pour leur sens élevé de l’institution publique, de l’éthique et de la déontologie. Leur démission est une perte pour Charleroi.


Les commentaires sont fermés


aucune annexe



À voir également

Voeux 2018

Vœux 2018 - Une ville pour les Carolos, par les Carolos

Pour les écologistes, il est important que les habitants de la ville participent à sa relance,...

Lire la suite

microphone - © Littleman & www.sxc.hu

Petits fruits… de mon jardin

Ecolo sensibilise la population à une production locale et de qualité, qui fait vivre nos...

Lire la suite