Le Vert Pays

Ecolo à Charleroi

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Website communal de Charleroi : maladresse ou info pertinente ?

Écolo se demande s’il faut siéger au sein de la majorité pour que ses questions parlementaires soient relayées sur le website.

Portail officiel d’information communale ou site web de propagande politique ? À propos de www.charleroi.be, la question vient d’être posée par le chef de groupe d’opposition Écolo, Luc Parmentier, à la Première échevine déléguée à la fonction de bourgmestre, Françoise Daspremont (PS).

En cause ? La mise en ligne dans le fil d’actualités de la ville d’un communiqué du député Eric Massin (PS), qui est aussi président du CPAS (et président de la fédération socialiste de Charleroi). Non seulement le contenu interpelle, puisqu’il fait mention d’un échange à la Chambre avec le ministre fédéral de l’Économie sur un risque de restructuration dans les filières belges de production et de traitement de l’inox, en raison d’importations de matières en provenance de Chine et de Taïwan (cherchez le rapport avec Charleroi).

Mais en plus, la pertinence géographique n’est même pas justifiée puisque les coupes sombres concernent des usines extérieures au périmètre de l’entité. En l’occurrence Aperam et Carinox, qui se trouvent à… Châtelet ! La menace de dégâts sociaux a beau être considérable (NDLR : selon Eric Massin, elle concerne un potentiel de 700 emplois), l’info ne semble pas moins inadaptée à ce que l’usager peut attendre du website officiel de la ville.

D’où cette double question de Luc Parmentier : quels critères et modalités déterminent-ils une publication ? Faut-il être membre du PS ou alors siéger au sein de la majorité communale PS-MR-CDH pour avoir ses questions parlementaires relayées en page d’accueil du portail ?

Sans attendre la réponse de sa collègue, le président du CPAS a déjà apporté quelques éléments d’explication : “le communiqué a été adressé par mail à la rédaction de Charleroi magazine comme à l’ensemble des médias de la région. Il n’y a eu aucune demande spécifique de mise en ligne, c’est donc le fruit d’un choix éditorial qui s’est exercé en toute indépendance”.

Coup de poker de l’ancien bourgmestre de Charleroi ou coup de pouce maladroit de l’administration ? Il appartiendra à Françoise Daspremont d’y répondre lors du prochain conseil communal.

On savait que le collège était plutôt avare d’infos ces derniers temps, on n’imaginait quand même pas que cette disette amènerait le website officiel de la ville à communiquer sur le travail parlementaire de certains de ses membres. Oups !


Les commentaires sont fermés


aucune annexe



À voir également

Didier Albin, Le Soir, 10 mars 2016, édition Hainaut, p. 24

Charleroi: le stand de tir en infraction avec la réglementation environnementale

Les policiers de la zone s’entraînent dans une infrastructure non conforme.

Lire la suite

Didier Albin, l'Avenir (édition entre-Sambre-et-Meuse), 2 février 2016, p. SM 11

Toutes les motions d’Écolo recalées

Aucun des projets de motion inscrits à l’ordre du jour par le groupe Écolo de l’opposition n’a été mis au vote. Explications.

Lire la suite