Le Vert Pays

Ecolo à Charleroi

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Saint-Valentrain

Mobilisation verte à la gare de Charleroi ce vendredi 13 février

  • Julien Lechat, Secrétaire politique Locale de Charleroi
  • Luc Parmentier, Chef de groupe au Conseil communal
  • Malika El Bourezgui, Conseillère communale
  • Xavier Desgain, Conseiller communal

Saint-Valentrain 2015 - Tous droits réservés par ecodota

Le nouveau plan transport de la SNCB et les réductions budgétaires fortes constituent une catastrophe pour la ville de Charleroi. Les écologistes entendent bien le faire savoir ce vendredi matin et proposer leurs solutions aux voyageurs passant par la grande gare de Charleroi-Sud de 6 à 9 heures.

La Locale Ecolo de Charleroi en profite pour plaider pour la valorisation des petites gares qui permettent de désengorger le centre ville de nombreuses voitures. Ces gares sont manifestement délaissées par la SNCB, qui préfère construire de gigantesques parkings près des grandes gares plutôt que d’y amener les voyageurs par une desserte fine en train. Pour les écologistes carolos, ces « petites gares » devraient compléter le réseau de transport carolo existant et être coordonnées dans un Réseau Express Carolo visant à réduire la nécessité d’utiliser sa voiture pour se déplacer dans la ville. Cette formule serait meilleur marché pour le voyageur, et plus écologique pour les habitants de la ville.

La réouverture de la gare de Bomerée, au bout de la future ligne de bus à haut niveau de service Mont-sur-Marchienne-Charleroi-Gerpinnes, la réouverture d’une gare à Ransart, la modernisation de la gare de Marchienne-au-Pont et la réouverture de son guichet l’après midi seraient très utiles à la mobilité durable de la ville de Charleroi.

De même, le rétablissement de la desserte en heure creuse des nombreux arrêts de la ligne Charleroi-Couvin permettraient à bon nombre de voyageurs de se passer de leur voiture pour rejoindre la gare de Charleroi-Sud, réduisant ainsi la pression automobile en ville, comme le recommande le plan communal de mobilité. Cela réduirait aussi la pression automobile sur la N5 au sud de Charleroi.

Il est donc essentiel que les gares situées en périphérie de celle de Charleroi-Sud soient bien desservies pour amener un plus grand nombre de voyageurs et navetteurs en train au centre ville.

Par ailleurs, la Locale Ecolo de Charleroi dénonce le report de nombreux investissements prévus, ou classés prioritaires par le précédent gouvernement, ce qui pénalise les Carolos dans les temps de parcours entre grandes villes : 9 minutes de plus vers Bruxel les, 15 minutes de plus vers Liège, et dans la réalité, des retards toujours aussi agaçants pour les voyageurs, malgré ces temps de parcours allongés, ce qui est inacceptable.

Il est grand temps que les investissements publics soient réorientés vers le rail et les autres moyens de transports en commun, afin de proposer une offre de transport enfin accessible à toutes et tous, d’assurer un service de transport public fiable et ponctuel pour les navetteurs, et d’améliorer la qualité de vie des habitants de la ville de Charleroi.

Cette action sera coordonnée avec les actions d’autres groupes locaux sur toutes les lignes qui sont reliées à la ville de Charleroi.


Événements liés

  • Saint-Valentrain
    le vendredi 13 février 2015, 06:00, pour une durée de 3 heures

Billets connexes

Les commentaires sont fermés


aucune annexe



À voir également

Voeux 2018

Vœux 2018 - Une ville pour les Carolos, par les Carolos

Pour les écologistes, il est important que les habitants de la ville participent à sa relance,...

Lire la suite

microphone - © Littleman & www.sxc.hu

Petits fruits… de mon jardin

Ecolo sensibilise la population à une production locale et de qualité, qui fait vivre nos...

Lire la suite