Le Vert Pays

Ecolo à Charleroi

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Une Saint-Valentrain des plus critiques

En région de Charleroi, une quarantaine de militants D’Écolo se sont mobilisés pour la «Saint-Valentrain». Afin que le rail soit un peu plus à la fête…

Depuis quatorze ans, Écolo part à la rencontre des navetteurs à la date la plus proche du 14 février. La «Saint-Valentrain», comme ils ont baptisé leur action, est en effet l’occasion de remercier les usagers du rail pour leur fidélité au transport en commun.

À Charleroi-Sud et dans les principales gares secondaires de la région (Châtelet, Marchienne, Fleurus, Pont-à-Celles, Thuin, Forchies), une quarantaine de militants se sont mobilisés ce vendredi, entre 6 et 9hdu matin. Objectif: remettre aux navetteurs un petit dépliant de synthèse des revendications du parti. Avec au verso un jeu de l’oie pour aborder les problèmes de la SNCB: respect des horaires, sous-financement des investissements, organisation de la mobilité.

Petites lignes en panne d’attractivité

«En l’espace de dix ans, le rail a vu la fréquentation augmenter de 50% alors que le kilométrage de lignes restait quasiment identique. Et que les budgets publics diminuaient », selon Xavier Desgain, ex-député wallon. Pour lui, «c’est au détriment des dessertes plus locales que la société de chemin de fer renforce son offre de transport de masse. L’attractivité des petites lignes diminue: par exemple, la seule gare disposant de guichets, entre Charleroi et Erquelinnes, c’est celle de Charleroi.

«Sur l’axe de la N5 vers Couvin, le nouveau plan de transport a retardé le départ du premier train et l’arrivée du dernier. La qualité des services diminue: accueil, capacité de parking, état de l’infrastructure et des quais. On en arrive ainsi à ce que des usagers qui viennent de l’Entre-Sambre-et-Meuse viennent en voiture jusqu’à Charleroi pour y prendre le train, ce qui est en soi contre-productif!»

Desgain se montre plus critique encore quant à la politique d’investissement de la société de chemin de fer: «Dans notre ville, elle a prévu d’injecter davantage d’argent dans le réaménagement de la dalle de la gare et à la création d’un passage sous-voie modernisé et plus attractif qu’à l’amélioration du réseau existant. Or, ce que les gens attendent, ce n’est pas une galerie avec des boutiques de luxe, mais des trains qui démarrent et arrivent à l’heure!»

Pour leur Saint-Valentrain, les Verts ont distribué, au total, 4 000 tracts dont 2 500 à Charleroi. Ils étaient accompagnés d’un petit carré de chocolat

.

Billets connexes

Les commentaires sont fermés


aucune annexe



À voir également

Didier Albin, Le Soir, 10 mars 2016, édition Hainaut, p. 24

Charleroi: le stand de tir en infraction avec la réglementation environnementale

Les policiers de la zone s’entraînent dans une infrastructure non conforme.

Lire la suite

Didier Albin, l'Avenir (édition entre-Sambre-et-Meuse), 2 février 2016, p. SM 11

Toutes les motions d’Écolo recalées

Aucun des projets de motion inscrits à l’ordre du jour par le groupe Écolo de l’opposition n’a été mis au vote. Explications.

Lire la suite