Le Vert Pays

Ecolo à Charleroi

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Thalys wallon : Charleroi attendra

«Hâte-toi lentement»: c’est la devise qui semble s’imposer à Charleroi dans le combat pour le maintien du Thalys wallon. Proactive dans d’autres dossiers, la ville a en effet choisi de ne rien précipiter dans ce cas-ci.

Didier Albin, L'Avenir, 25 février 2015, p. SM 11

Interrogée au conseil communal par le chef de groupe d’opposition Écolo Luc Parmentier, l’échevine déléguée à la fonction de bourgmestre Françoise Daspremont (PS) s’est contentée de lui répondre que le collège avait interpellé la ministre fédérale de la Mobilité Jacqueline Galant (MR). «Nous attendons des précisions de sa part.» Parmentier est perplexe: les menaces de suppression pèsent sur la ligne à dater de fin mars. Sous prétexte de rester à quai, il est donc plus que temps de s’activer. Le conseiller rappelle l’importance de l’enjeu. Pour Charleroi mais aussi Namur et Mons: «Cette liaison rapide constitue un axe de développement particulièrement intéressant pour notre métropole, en connexion directe avec Paris. Inaugurée en 1997, elle renforce son attractivité et son potentiel de redéploiement. Elle a remplacé la ligne Moscou-Varsovie – Berlin – Charleroi – Jeumont – Paris mieux connue sous le nom d’Ost-West-Express Paris – Varsovie – Moscou supprimée en 1994. À l’époque, sept dessertes quotidiennes étaient organisées. Aujourd’hui un seul Thalys est à l’horaire. »

Pour Luc Parmentier, «chaque fois qu’il y a des problèmes avec le parc Thalys, la desserte Wallonne en a été la principale victime. Ainsi, ces 3 dernières années, il a été supprimé un mois et demi à l’été 2012 et 5 mois de novembre 2012 à avril 2013. Le service de catering a, lui aussi, été supprimé puis rétabli. Pourtant, les résultats de fréquentation sont là: en 2014, le Thalys wallon a battu son record d’affluence avec 142 000 passagers (NDLR: le double de la ligne flamande), soit un taux d’occupation de 52% en moyenne et plus de 60% en fin de semaine.»


Les commentaires sont fermés


aucune annexe



À voir également

Didier Albin, Le Soir, 10 mars 2016, édition Hainaut, p. 24

Charleroi: le stand de tir en infraction avec la réglementation environnementale

Les policiers de la zone s’entraînent dans une infrastructure non conforme.

Lire la suite

Didier Albin, l'Avenir (édition entre-Sambre-et-Meuse), 2 février 2016, p. SM 11

Toutes les motions d’Écolo recalées

Aucun des projets de motion inscrits à l’ordre du jour par le groupe Écolo de l’opposition n’a été mis au vote. Explications.

Lire la suite