Le Vert Pays

Ecolo à Charleroi

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Plan communal de mobilité

Donner une réelle priorité aux piétons, cyclistes et au TEC dans toute la ville pour sauver le climat et la qualité de l’air

  • Xavier Desgain, Conseiller communal

Comme écologiste, et cycliste au quotidien, je constate avec intérêt que le plan communal de mobilité actualisé prévoit enfin des mesures favorables aux cyclistes et aux piétons dans le centre ville. Espaces de stationnement sécurisés pour les vélos par exemple. J’en rajouterais toutefois à proximité des espaces culturels, pour pouvoir aller au spectacle en vélo l’esprit tranquille. Nous notons aussi le développement des piétonniers et des mesures positives pour faciliter l’arrivée des bus en entrée de ville. C’est indispensable de sortir les bus des bouchons pour les rendre plus intéressants que la voiture.

Il est toutefois regrettable, et illogique, que la plupart des mesures proposées sont limitées au centre ville, et plus précisemment à l’intraring. Rien pour ville 2, rien pour le CEME, presque rien vers l’AWIPH, rien dans le centre de Gosselies, rien sur l’aéropôle de Gosselies, et rien pour la mobilité douce dans les quartiers. C’est pourquoi écolo votera contre ce plan car il ne favorise pas assez les alternatives à la voiture en dehors du centre ville. La circulation en vélo et à pied a besoin d’une continuité des itinéraires sécurisés. C’est donc bien de prévoir des mesures pour le vélo au centre ville, mais tant que les voies d’accès et les voiries dans les autres quartiers ne seront pas aussi sécurisées, peu de personnes décideront de passer au vélo pour venir en ville.

Limiter l’accès des voitures au centre ville sans développer de façon ambitieuse les alternatives à l’automobile dans le reste de la ville aura donc hélas pour effet de décourager plus encore les carolos de venir au centre ville. Ceux-ci continueront donc à prendre leur voiture, pour aller à Ville 2, City-Nord, Cora voire plus tard à Citta Verde, mais plus au cœur de la ville car la continuité des itinéraires cyclables et piétons n’est pas assurée sur leur parcours complet.

La logique est exactement la même pour les transports en commun. Les mesures proposées vont certes améliorer les temps de parcours aux heures de pointe en entrée de ville. Nous l’espérons. Mais nous avons aussi besoin d’une amélioration des services, et pas uniquement sur la future ligne de bus à haut niveau de service que, comme sœur Anne, nous attendons, mais ne voyons pas venir. L’extrême lenteur de la SRWT et du TEC pour sa mise en œuvre est pour le moins exaspérante. Sur la N5 au sud de Charleroi, la décision politique a été prise par le précédent gouvernement dès 2010. Et aujourd’hui, toujours rien, même dans ce plan. C’est très étrange. D’autant que l’espace disponible sur la N5 existe au moins en amont de tous les carrefours, et ce jusqu’au Bultia. Avec du marquage au sol et une adaptation des feux et de certains carrefours, c’est rapidement possible, sauf dans la descente de Couillet, où un site propre à une bande à sens différent en fonction des heures devrait être implanté. Cela n’est pas encore fait, et n’est pas programmé dans ce plan de mobilité. Vraiment dommage. L’austérité wallonne, le lien que certains font à tort avec le contournement de Loverval et l’inertie de certains expliquent en partie cette lenteur chronique.

Les écologistes demandent ainsi un vrai service de transports publics en soirée, et en particulier durant les week-ends : ouverture plus nocturne du métro, bus de fin de journée plus tard et plus fréquents. Cela permettrait aux très nombreuses personnes qui viennent passer une soirée en ville, au restaurant, au concert, au théâtre, au bistrot de rentrer chez elles en toute sécurité. Ce service de soirée est absent du plan communal de mobilité, alors que je pense qu’une des ambitions de votre majorité est de ramener de la ville en ville en fin de journée, notamment les vendredi et samedi.

Le groupe écolo déplore aussi que la plus grosse partie des budgets ira à la voiture : quatre nouveaux raccordements au petit ring, énorme parking derrière la gare de Charleroi-Sud par exemple. Ces budgets s’ajouteront aux nombreux travaux programmer pour tenter de réhabiliter les voiries dégradées, ce qui renforcera encore le déséquilibre entre les modes de déplacements. Il est ainsi incompréhensible que la ville ne se donne même pas les budgets pour mettre en place les sens uniques limités pour vélo, alors qu’elle est légalement obligée de l’avoir fait depuis 2003, et qu’elle dégage cependant des budgets considérables pour ses routes ! Reporter la rénovation d’une rue d’une année permettra d’énormes avancées en faveur du vélo. Un petit changement de priorité pourrait avoir des effets considérables.

Enfin, ce plan interne au petit ring a le très gros défaut de reporter toute la circulation automobile traversant le cœur de ville sur l’axe Boulevard Audent, Boulevard de l’Yser, avenue des alliés mise à double sens, et de supprimer l’arrêt des TEC de l’Eden. Cet axe a pourtant besoin d’être déchargé d’une partie du trafic automobile et d’être bien desservi par les bus, tout comme le sera le boulevard Tirou. En effet, d’importants établissements scolaires, un grand parc public, un centre culturel très actif, des restaurants et de nombreux logements de qualité situés sur cet axe souffriraient d’un trafic trop intense, de même que le piétonnier de la rue de la Montagne, traversé par cet axe.

Nous espérions aussi un échéancier de réalisation et un détail du financement de ce plan, mais nous ne l’avons pas trouvé. C’est une grosse lacune.

Alors que états cherchent à s’entendre pour sauver le climat, et que la pollution automobile fait de plus en plus de victimes, Ecolo demande que des mesures soient prises sur tout le territoire communal pour favoriser les piétons, cyclistes et transport en commun et ainsi offrir aux carolos une alternative à la voiture, cohérente, efficace, sûre et attractive. Limitées au centre ville, les alternatives à la voiture que vous proposez ne sont pas efficaces, car la continuité des itinéraires piétons et cyclables n’est pas garantie, et parce que les services de bus ne sont pas globalement améliorés. Les budgets existent, ce sont les priorités qui doivent être modifiées. C’est possible, et nous invitons votre majorité à faire ce choix plus volontariste, pour que ce plan soit plus efficace, qu’il permette à chaque carolo de se déplacer plus facilement, et qu’il améliore enfin le bien-être de la population.


Billets connexes

Les commentaires sont fermés


aucune annexe



À voir également

Salle du Conseil - © J-M/ Hoornaert

Passation

Monsieur le Bourgmestre, Depuis le mois de décembre 2006, trois mains, immenses, de 9 m de haut...

Lire la suite

Salle du Conseil - © J-M/ Hoornaert

Affichage électoral

Monsieur le Bourgmestre, Les élections communales et provinciales viennent de se terminer....

Lire la suite