Le Vert Pays

Ecolo à Charleroi

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Canicule et réchauffement climatique

Mieux vaut prévenir qu’essayer de guérir !

Canicule et réchauffement climatique - un peu de verdure et de fraicheur en ville

Alors que la Ville de Charleroi met en place son plan canicule en particulier pour préserver la santé des enfants, des personnes âgées, des sportifs et des travailleurs en plein air, Ecolo déplore que la majorité locale s’investisse si peu dans la lutte contre le réchauffement climatique.

Tous les spécialistes nous indiquent que les canicules comme celles que nous traversons pour le moment sont amenées à se multiplier et à gagner en intensité à cause du réchauffement du climat. Les effets négatifs sur la santé, la limitation des activités en plein air et des activités sportives, le risque de décès des personnes les plus fragiles vont donc s’amplifier au fil du temps.

Face à cela, il est paradoxal de voir la Ville mettre en place un plan canicule, sans par ailleurs prendre les mesures nécessaires pour lutter efficacement contre le réchauffement climatique.

La Locale Ecolo de Charleroi épingle ainsi quelques décisions prises lors du Conseil communal de ce lundi et qui manquent totalement d’ambition dans la lutte contre le réchauffement du climat :

  • non utilisation des fonds disponibles chez IGRETEC pour améliorer l’efficacité énergétique des bâtiments communaux
  • abandon du standard passif pour le futur centre de congrès
  • rénovation des voiries de la ville haute sans mesures de lutte contre la canicule (fontaines, grands arbres apportant de l’ombre et espaces verts rafraîchissants plutôt que des espaces trop minéraux sans ombre comme les places de la Digue et Albert 1er) et les îlots de chaleur urbains
  • pas de volonté d’isolation très forte lors de la rénovation du Palais des Expositions
  • refus de rénover le chauffage urbain de Charleroi et de l’alimenter en énergies renouvelables
  • refus de remplacer des spots halogènes et des tubes néons par des spots et tubes LED
  • pas de critère qualitatif de consommation pour l’achat de plusieurs camions
  • isolation énergétique insuffisante et non utilisation de l’énergie solaire pour la future maison communautaire avenue Mascaux à Marcinelle
  • non réutilisation d’emplacements de vélos retirés de la voie publique dans le centre ville.

Avec un peu plus d’ambitions, la majorité PS-MR-CDH pourrait soutenir des investissements rentables qui contribueraient à sauver le climat et à protéger la santé des Carolos. Ecolo regrette ce manque d’ambition. Il y a pourtant une opportunité à saisir pour que dans le cadre des très nombreux chantiers prévus à Charleroi, notre ville crée des emplois dans ce secteur et devienne la vitrine de ce qui se fait de mieux en matière de lutte contre le climat en Wallonie et en Europe.

  • Julien Lechat, Secrétaire politique Locale de Charleroi
  • Luc Parmentier, Chef de groupe au Conseil communal
  • Malika El Bourezgui, Conseilllère communale
  • Xavier Desgain, Conseiller communal

Billets connexes

Les commentaires sont fermés


aucune annexe



À voir également

Voeux 2018

Vœux 2018 - Une ville pour les Carolos, par les Carolos

Pour les écologistes, il est important que les habitants de la ville participent à sa relance,...

Lire la suite

microphone - © Littleman & www.sxc.hu

Petits fruits… de mon jardin

Ecolo sensibilise la population à une production locale et de qualité, qui fait vivre nos...

Lire la suite