Le Vert Pays

Ecolo à Charleroi

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

La ville veut-elle sauver et rénover son chauffage urbain pour offrir un environnement plus sain à ses habitants?

L’annonce de la fermeture du chauffage urbain de Charleroi par son gestionnaire la SA SOCAGETH juste avant l’hiver est scandaleuse. Qu’il s’agisse d’un coup de force pour obtenir une hausse du prix de vente de la chaleur, ou d’un abandon pur et simple, cet acte piège de façon totalement inacceptable l’ensemble des utilisateurs de ce réseau, dont la ville de Charleroi qui l’utilise pour plusieurs de ses bâtiments, dont l’ancien consulat d’Italie.

Les écologistes carolos plaident pour que ce chauffage urbain soit modernisé et qu’il utilise les énergies renouvelables. C’est en effet la technologie la plus intéressante pour le chauffage aux énergies renouvelables en milieu urbain. Elle permet en effet de fournir de la chaleur verte bon marché à de nombreux clients tout en réduisant très fortement la pollution de l’air, ce que des chaudières individuelles ne permettent pas. En effet, pour la santé des carolos, il vaut mieux une grosse chaudière centralisée, bien équipée pour le traitement de fumées et un réseau efficace pour distribuer la chaleur que d’avoir de très nombreuses petites chaudières qui ne sont pas équipées de traitement de fumées et qui globalement polluent nettement plus.

Cette modernisation de chaufferie centrale composée de 4 chaudières bicombustibles d’une puissance totale de 48 MW et des 8 km du réseau, c’est maintenant qu’il faut la faire, tant qu’il y a des clients sur le réseau. Lorsque les gros clients seront partis, il sera trop tard.

La majorité n’a jusqu’ici pas aidé à cette modernisation du chauffage urbain. En effet, en décidant d’assurer le chauffage de l’ensemble palais des expositions, palais des beaux arts et futur centre de congrès par ses propres moyens, et en n’inscrivant pas la rénovation du chauffage urbain dans le projet Charleroi DC, vous avez mis vous même le gestionnaire de ce chauffage en difficulté. Si votre majorité veut faire de Charleroi une ville intelligente (smart cities) comme elle le déclare régulièrement, qu’elle saisisse donc l’occasion pour développer un réseau de chaleur intelligent, moderne et durable.

Pour les écologistes, il est grand temps que votre majorité se réveille et sauve son chauffage urbain pour le moderniser et l’inscrire pleinement dans le développement durable. La lutte pour le climat, la lutte pour un air plus sain et meilleur pour la santé méritent bien votre mobilisation.

Monsieur l’échevin peut-il me faire connaître les mesures déjà prises par la ville pour d’une part, obtenir la prolongation de la fourniture de chaleur par l’exploitant du réseau pour cet hiver, et d’autre par, pour que les installations de production de chaleur et le réseau de distribution de cette chaleur soient enfin modernisé, comme Paul Magnette l’a déjà évoqué plusieurs fois, notamment lorsque je l’ai interrogé sur ce point à l’automne 2013 ? Il serait en effet regrettable, qu’au moment où les autres grandes villes européennes rénovent leur chauffage urbain, la ville de Charleroi abandonne le sien. Qu’en est-il de l’avis de prospection du marché lancé par Igretec en juillet dernier et dont les offres devaient être déposées au plus tard pour le 15 août dernier ? Quel est l’adjudicataire désigné ? A-t-il déjà remis des premières conclusions ou observations ? Su oui, quelles sont-elles ?

je vous remercie d’avance de la réponse.

  • Xavier Desgain, Conseiller communal.

Billets connexes

Les commentaires sont fermés


aucune annexe



À voir également

Salle du Conseil - © J-M/ Hoornaert

Passation

Monsieur le Bourgmestre, Depuis le mois de décembre 2006, trois mains, immenses, de 9 m de haut...

Lire la suite

Salle du Conseil - © J-M/ Hoornaert

Affichage électoral

Monsieur le Bourgmestre, Les élections communales et provinciales viennent de se terminer....

Lire la suite