Le Vert Pays

Ecolo à Charleroi

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Un marché dominical sous tension (Bis)

Madame l’Echevine déléguée,

J’avais interpellé le Bourgmestre Paul Magnette au Conseil Communal du 14 juillet 2014 sur l’insécurité grandissante aux abords du marché dominical : agressions, vols à la tire, menaces, nuisances, bagarres, etc…en ces termes :

Un sentiment d’autodéfense est en train de s’installer et certains maraichers s’arment pour pouvoir se défendre. Un des moments les plus tendus restent l’installation du marché à l’aube où les toxicos, fêtards et autres voleurs à la tire descendent sur la Ville-haute pour commettre leurs délits.

La demande des ambulants est simple : une présence policière accrue lors de l’installation des maraichers et une réactivité policière plus importante.

Monsieur le Bourgmestre pourrait-il me faire part du constat réalisé par notre Police Locale sur cette problématique et les mesures concrètes prises ou à prendre pour éradiquer ce phénomène ?

Il est inadmissible, dans un état de droit, que des « travailleurs » risquent leur intégrité physique en venant simplement travailler au centre-ville de Charleroi.

Le Bourgmestre s’était vu rassurant dans sa réponse mais apparemment, depuis lors, la situation ne semble pas s’être améliorée !

En date du 15 novembre 2015, la presse régionale titrait d’ailleurs « Un coup de feu tiré au marché de Charleroi »[article] en nous relatant que lors de l’installation du marché dominical,

une bagarre a éclaté entre une dizaine de personnes. Des coups ont été donnés à l’aide d’une batte de base-ball avant qu’une arme de poing ne soit utilisée. Un coup de feu a été tiré dans une direction inconnue, apparemment sans faire de blessé. Les auteurs sont en fuite.

Selon la police carolo, les protagonistes sont arrivés à bord de plusieurs véhicules et en sont rapidement venus aux mains, alors que les maraîchers étaient en train d’installer leurs échoppes.

L’un des individus a porté des coups à ses adversaires à l’aide d’une batte de base-ball. Un autre a exhibé une arme de poing et tiré un coup de feu dans une direction inconnue. Le groupe s’est alors dispersé, certains regagnant leur véhicule, d’autres prenant la fuite à pied.

La police locale a ouvert une enquête pour retrouver les auteurs. Aucun blessé n’est apparemment recensé. »

Selon mes informations, la patrouille de police prévue initialement de 6h00 à 7h00 lors de l’installation des maraichers ne serait plus présente ce qui poserait des difficultés en termes de sécurité et d’évacuation des véhicules encore présents sur le marché.

Cette présence policière ne serait plus nécessaire puisque la Place du manège, la rue Chavannes et le Boulevard Janson seraient surveillés par des caméras de surveillance !

Madame l’Echevine déléguée pourrait-elle m’infirmer ou me confirmer l’absence de présence policière dès l’aube du marché et me faire connaître les mesures concrètes prises par notre police locale pour sécuriser l’arrivée des maraichers le dimanche matin ?

Dans l’attente de votre réponse, veuillez recevoir, Madame l’Echevine déléguée, mes carolorégiennes et écologiques salutations.

  • Luc Parmentier, Conseiller communal.

Billets connexes

Les commentaires sont fermés


aucune annexe



À voir également

Salle du Conseil - © J-M/ Hoornaert

Trafics de drogue et risques de corruption, comment sommes-nous protégés ?

Il n’y a pas une semaine qui passe sans que les trafics de drogue et leurs nuisances fassent...

Lire la suite

Salle du Conseil - © J-M/ Hoornaert

Rénovation du Boulevard Mayence... Et l’information Bordel !

Monsieur l’Echevin, Des panneaux nouvellement plantés annoncent la rénovation du Boulevard Mayence...

Lire la suite