Le Vert Pays

Ecolo à Charleroi

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Quelle politique du logement pour les seniors?

Dans le contexte d’évolution sociologique avec le vieillissement de la population et l’affaissement des soutiens familiaux se pose la question de l’habitat pour les personnes fragilisées par le vieillissement. Aujourd’hui, les personnes âgées représentent prés de 20 % de la population et en 2030, elles représenteront 25 %.

D’une part, les institutions publiques sont de plus en plus sollicitées pour l’hébergement des personnes âgées, leur maintien à domicile et les services d’aide alors que les moyens manquent et que les politiques d’austérité poussent à la réduction des dépenses publiques. Au niveau local, cette situation pèse de plus en plus sur les finances du CPAS comme l’indiquent les budgets. Des moyens budgétaires régionaux pour la mise aux normes des infrastructures ont été plusieurs fois reportés. D’autre part, de nombreuses personnes âgées souhaitent rester à domicile mais se pose la question du risque d’isolement et de précarisation sociale en raison de la perte de lien social. Dés lors, comment retarder l’entrée en institution et comment favoriser le maintien à domicile en évitant le risque d’isolement social ? Face à ces enjeux, force est de constater qu’à ce jour, à Charleroi, il n’y a pas encore d’alternative aux offres classiques pour nos seniors. Et pourtant depuis quelques années, de nouvelles formes d’habitat ont émergé ailleurs comme l’habitat intergénérationnel, l’habitat groupé, la colocation…

Actuellement de nouveaux acteurs privés tels des groupes immobiliers entrent sur ce marché porteur pour offrir de l’ « habitat intermédiaire » entre les deux pôles de l’hébergement collectif et du domicile individuel. Cependant, les résidence seniors ou résidences services pour les retraités aisés en sont la part la plus visible. L’enjeu est donc aussi que les personnes âgées plus modestes aient également accès à de l’habitat adapté à leurs besoins pour une meilleure qualité de vie.

Les pouvoirs publics disposent des outils pour renforcer ou créer du lien social au travers du logement, de l’habitat. Ces outils se trouvent dans la palette des aides sociales et de l’aménagement du territoire. « Les pouvoirs publics locaux sont responsables de la conception et de la mise en œuvre des modalités concrètes adaptées aux réalités sociales et physiques des quartiers ».[1]

La commune est donc en première ligne confrontée à ces situations étant la plus directement concernée par les différents aspects du logement vu sa proximité avec le citoyen et les interactions entre les matières sur lesquelles elle est compétente. La circulaire relative au programme communal d’actions en matière de logement 2014-2016 recommande aux pouvoirs publics d’apporter des réponses diversifiées à la variété des besoins de la population. Cette circulaire stipule le soutien à la création de projets « intergénérationnels » permettant le logement de personnes seules, de familles, d’âge et de revenus diversifiés, se côtoyant dans un même immeuble.

C’est dans ce cadre que je souhaite savoir :

  • quelle réflexion, quelle politique et quelles actions ont été menées par l’échevinat du logement à ce jour pour impulser, favoriser l’émergence de nouvelles offres d’habitat et répondre aux enjeux du vieillissement ? Existe-t-il un travail de réflexion avec les différents acteurs sociaux concernés par cette problématique ?
  • où en est le projet de 13 logements intergénérationnels proposé par le CPAS au Conseil communal ? Et quels sont les partenariats ?
  • Une étude a été réalisée pour la réaffectation du site du CHU en démolition. La construction d’une nouvelle maison de repos a déjà été avancée mais dans le contexte actuel, ne serait-il pas plus pertinent d’innover pour favoriser de nouveaux modes d’habiter solidaires entre génération ?

Je vous remercie de votre attention.

  • Malika El Bourezgui, Conseillère communale

Notes :

[1] Déclaration de Salvador - 1993, in du logement, Politique du logement en milieu urbain - Financement macro-économique Habitat et participation, HIC Europe, mai 1994.


Les commentaires sont fermés


aucune annexe



À voir également

Salle du Conseil - © J-M/ Hoornaert

L’évolution des milieux urbains et la gestion des déchets

Lors du précédent Conseil communal, des interpellations ont soulevé la problématique des...

Lire la suite