Le Vert Pays

Ecolo à Charleroi

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Un quartier difficile en plein centre-ville

Depuis plus de vingt ans, la Ville-Haute est pointée du doigt.

De la rue Turenne en passant par la rue Chavannes ou le boulevard Janson, ce quartier est gangrené par les dealers, la plupart du temps en séjour illégal.

Malgré plus de 1.100 personnes contrôlées et 220 arrestations administratives en 3 ans, le constat est toujours le même : les dealers tiennent toujours le haut du pavé à la Ville- Haute !

Les policiers de la section “stupéfiants” (l’ORA) ou de la section« interventions » enquêtent, traquent et interpellent. La plupart du temps à peine interpellés, les dealers ressortent avec leur ordre de quitter le territoire en poche, récidivent et se font arrêter de nouveau…

Depuis la réforme des Polices, Charleroi réclame à cors et à cris une révision des normes KUL qui sont défavorables à notre Métropole, la grande ville belge la moins nantie en termes de présence policière dans les quartiers.

Les temps difficiles que nous connaissons avec une présence de l’armée dans nos rues semblent avoir un effet secondaire positif sur la pression de la drogue sur ce quartier mais ce sont des policiers qui sont nécessaires plutôt que des militaires.

A côté d’une répression forte, il est primordial de lancer des programmes de prévention ambitieux en mobilisant tout le monde, de l’éducateur de rue à l’assistant social, de l’enseignant au comité de quartier. Et de très nombreux quartiers ont besoin de ces actions de prévention.

  • Publié dans Charleroi magazine de janvier-février 2016 (lire en ligne)

Les commentaires sont fermés


aucune annexe



À voir également

Carte blanche - opinion - © http://www.sxc.hu

En route vers la COP21 à Paris!

Charleroi doit se fixer des objectifs plus ambitieux dans la réduction des émissions de gaz à effet...

Lire la suite