Le Vert Pays

Ecolo à Charleroi

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Protection des travailleurs de l’écologie urbaine

Question posée par Monsieur le Conseiller Luc PARMENTIER

L’Arrêté royal du 13 juin 2005 relatif à l’utilisation des équipements de protection individuelle est la transposition en droit belge de la Directive du Conseil des Communautés Européennes du 30 novembre 1989, concernant les prescriptions minimales de sécurité et de santé pour l’utilisation par les travailleurs au travail d’équipements de protection individuelle.

Il prévoit que lorsque les risques ne peuvent pas être éliminés à la source ou suffisamment limités par des mesures, des méthodes ou des procédés d’organisation du travail, ou par des moyens techniques de protection collective, les Equipements de Protection Individuelle (EPI) sont utilisés.

Les EPI doivent toujours:

  • être appropriés aux risques à prévenir sans induire eux-mêmes un risque accru ;
  • répondre aux conditions existantes sur le lieu de travail ;
  • être adaptables à la personne qui doit les porter (p. ex. lunettes de sécurité équipées de verres correcteurs si le travailleur a des problèmes de vue; chaussures de sécurité adaptées aux pieds du travailleur) ;
  • convenir aux caractéristiques de la personne qui doit les porter (exigences ergonomiques, confort, santé,…).
  • être compatibles entre eux et maintenir leur efficacité si plusieurs EPI doivent être portés simultanément.
  • être entièrement nettoyés, dépoussiérés ou désinfectés lors de chaque changement d’utilisateur s’ils sont utilisés successivement par plusieurs travailleurs. En principe, les EPI sont toujours personnels.

Il me semble que de nombreux travailleurs du service propreté ou de l’écologie urbaine n’utilisent pas d’EPI spécifiques à leur travail.
Je pense notamment aux tailleurs de haies ou de pelouses qui ne semblent pas porter de gants de protection, de casque, de visière de débroussaillage et encore moins de protège oreilles pour le bruit.

Monsieur l’Echevin pourrait-il me faire connaître les différents équipements de protection individuelle mis à disposition des travailleurs ?
Un contrôle est-il assuré ?

Réponse de Monsieur l’Echevin Cyprien DEVILERS

Monsieur le Conseiller,

Je vous remercie pour votre question.

Le SIPPT est particulièrement attentif à la mise à disposition des équipements de protection individuelle aux travailleurs.
Un travail a été réalisé avec la collaboration du service approvisionnement afin de définir au mieux les équipements de protection individuelle les plus adaptés aux différents postes de travail.
Des fiches individuelles pour chaque agent ont été créées afin de définir les équipements de protection individuelle nécessaire à chaque travailleur.
Le SIPPT sensibilise notamment le personnel et la ligne hiérarchique sur le port des équipements de protection individuelle, une affiche a été réalisée en collaboration avec notre graphiste Jacques Raes, vous en trouverez copie en annexe.

Les équipements de protection individuelle sont mis à disposition des travailleurs, mais certains ne sembleraient pas toujours conscients de l’importance pour leur santé du port de ceux-ci.

Les équipements de protection individuelle mis à la disposition de toutes les unités de l’Ecologie Urbaine sont :

  • vêtement haute visibilité (blouson + pantalon) + tee shirt (été)
  • casquette d’été
  • vêtement de signalisation et intempéries (blouson et polar)

Pour la protection des pieds :

  • chaussures de sécurité + chaussures de sécurité adaptées pour certains ouvriers
  • protège tibia
  • genouillères
  • bottes de sécurité

Pour la protection de la tête :

  • casque complet (casque + visière + coquille antibruit)
  • bouchon oreilles à usage unique
  • lunettes de sécurité + surlunettes
  • protection auditive : coquille antibruit + bouchon d’ouie à usage unique

Pour la protection des mains :

  • gants + gants anti coupures
  • gants pour soudure

Protection respiratoire :

  • masques anti poussières
  • masques spéciaux pour pulvérisation dans les serres
  • combinaison à usage unique
  • gants jetables

Chaque brigadier devrait veiller au respect du port des EPI pour les membres de son équipe et devrait dresser un rapport dans le cas du non-respect des consignes de sécurité.

CC_2016-12-19_QE01-Annexe1_-_affiche.jpg


Les commentaires sont fermés



À voir également

Salle du Conseil - © J-M/ Hoornaert

Place Matteotti

Question posée par Monsieur le Conseiller Luc Parmentier Monsieur l’Echevin, Votre majorité a décidé...

Lire la suite

Salle du Conseil - © J-M/ Hoornaert

Sécurité à Lodelinsart

Question posée Monsieur le Conseiller Luc Parmentier Monsieur le Bourgmestre, Je viens d’être...

Lire la suite