Le Vert Pays

Ecolo à Charleroi

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Le projet Rive gauche sera-t-il une bonne occasion pour redonner de la vie au centre ville de Charleroi ?

Charleroi - Rive Gauche - Jmh2o-CC BY-SA 4.0

Un centre ville comme celui de Charleroi se dynamisera par les gens qui y vivent, qui y travaillent, qui y passent du temps libre, participent à des activités culturelles et y trouvent le plaisir de se rencontrer et pas uniquement par les gens qui viennent y faire des achats ou du lèche-vitrines.

En focalisant l’attention sur le commerce, et les grandes chaînes comme celles qui seront présentes dans le complexe privé Rive gauche, les autorités publiques risquent de passer à côté des autres dimensions de la dynamique urbaine pourtant essentielles.

Il est donc important de renforcer les efforts pour aménager de nouveaux espaces publics de qualité pour favoriser la rencontre des habitants (bancs, espaces de jeux pour les enfants…) et la détente dans un cadre naturel et vert (plus de parcs publics, d’espaces verts de qualité).

L’attention au logement à taille humaine doit aussi être renforcée. Les écologistes pensent tout particulièrement au logement au- dessus des commerces. Après avoir proposé à plusieurs reprises des formules pour redonner vie à la rue de la Montagne désertée par les grandes enseignes commerciales, il est essentiel que la Ville ait enfin une stratégie claire et précise pour faire venir et vivre harmonieusement petits commerces, artisans et logements de qualité.

Les écologistes regrettent également la suppression du piétonnier de la rue de la Montagne. Cela va créer une véritable coupure de la circulation piétonne entre la ville basse et la ville haute. Par ailleurs, c’est une source d’accidents entre les automobilistes peu rassurés et les piétons qui veulent à juste titre continuer à utiliser toute la largeur de la voirie pour déambuler tranquillement.

Enfin, en terme de mobilité, si les verts se réjouissent du retour du Citybus, ils regrettent sa trop faible fréquence et la correspondance payante avec les autres lignes du TEC. Ils regrettent également le retard dans la réalisation de la ligne de bus à haut niveau de service qui devra emprunter le boulevard Tirou. Décidée sur le principe dès 2010, elle ne devrait être réalisée que dans cinq ans, alors que c’est dès maintenant que l’accessibilité du centre ville par les transports en commun devrait être renforcée, et ce d’autant plus que le parking est devenu payant.

Sans toutes ces actions publiques, la redynamisation du centre ville restera liée à la vitalité du commerce, vitalité qui dans une période d’austérité que nous dénonçons, est loin d’être garantie.

Les écologistes resteront donc attentifs à dynamiser les autres dimensions humaines qui font la vitalité et l’attrait d’un centre ville.

  • Luc Parmentier, Chef de groupe au Conseil communal
  • Malika El Bourezgui, Conseillère communale
  • Xavier Desgain, Secrétaire politique Locale de Charleroi

Contact presse :
Xavier Desgain - 0478 403 823


Les commentaires sont fermés


aucune annexe



À voir également

Caterpillar - commons CC-BY-2.0

Ecolo à la rencontre de la population

Face à la décision des responsables de Caterpillar, tout comme à celle des dirigeants d’ING, tous...

Lire la suite