Le Vert Pays

Ecolo à Charleroi

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Le jardin Botanique Wallon au Martinet ?

Monsieur le Bourgmestre,

Depuis plus de 40 ans, le collectif de citoyens du quartier du Martinet milite et lutte en faveur de la préservation et la promotion du paysage et des bâtiments postindustriels existants du Site du Martinet.
Le Martinet (53 hectares) offre toutes les facettes d’un ancien site minier en un seul et unique endroit.
Après plusieurs années de travaux d’assainissement (réhabilitation de la moitié des 53 hectares du périmètre SAR et la restauration des bâtiments de la “Salle des Pendus” et de la “Remise aux Locomotives”) et la fin de ceux-ci en 2013, le site du Martinet sera-t-il un jour occupé durablement ?

Il n’y a pas de jardin botanique en Wallonie depuis la régionalisation du jardin botanique de Meise et actuellement, la Direction des Espaces Verts du SPW recherche un site pour lancer un projet de création d’un jardin botanique wallon.

Pourquoi ne pas penser à une partie des 53 Ha du Martinet ?

Un jardin botanique doit se développer selon un phasage (court, moyen et long termes) et la surface utilisée quant à elle pourra augmenter progressivement.
Un tel projet à Charleroi, c’est l’opportunité de développer l’offre touristique actuelle à travers une offre différente et complémentaire qui s’adresse à tous (étudiants, chercheurs, visiteurs, …).
Un jardin botanique sur le site du Martinet devrait améliorer le cadre de vie des riverains, offrir une plus-value au bâti et permettre un développement économique.
Un jardin botanique serait vecteur d’emplois à Charleroi sur le site et aux alentours.
Dans un tel projet, il est possible d’intégrer sans peine des formations sociales qualitatives pour différents métiers (Horeca, jardiniers…) pourquoi ne pas penser au CPAS de Charleroi ou à la Mirec ?
Un jardin botanique à Charleroi pourrait également accueillir différentes associations à « vocation verte » comme : Charleroi Nature, un CRIE (Centre Régional d’Initiation à l’Environnement), etc …

À Meise, la Communauté française a des scientifiques exilés en terre Flamande !
Ne serait-ce pas opportun de leur proposer un site dans la plus grande ville de Wallonie lors de leur rapatriement. Charleroi n’a pas d’université, un tel lieu peut devenir un pôle d’échange entre les scientifiques du jardin botanique etles universités proches : Mons, Bruxelles, Louvain-La-Neuve, Namur, Gembloux, etc…
Charleroi possède la meilleure situation géographique et offre tous les moyens d’accès (proximité des autoroutes, du réseau ferroviaire, de l’aéroport, des TEC et même du RAVeL).

N’est-il pas indispensable que la Ville de Charleroi en collaboration avec IGRETEC devienne le promoteur de ce projet et démontre sa volonté d’accueillir ce jardin botanique sur son territoire.

Qu’en pensez-vous ?

Dans l’attente de votre réponse, veuillez recevoir, Monsieur le Bourgmestre, mes carolorégiennes et écologiques salutations.

  • Luc Parmentier, Conseiller communal


Les commentaires sont fermés


aucune annexe



À voir également

Salle du Conseil - © J-M/ Hoornaert

Urgence du Plan Lumière

Monsieur le Bourgmestre, Dans le cadre de la programmation 2014-2020 du FEDER, notre Ville a obtenu...

Lire la suite

Salle du Conseil - © J-M/ Hoornaert

A quand des conteneurs enterrés de déchets organiques à Charleroi

La ville de Charleroi et l’ICDI viennent d’annoncer la mise en place de conteneurs enterrés dans le...

Lire la suite