Le Vert Pays

Ecolo à Charleroi

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Verduration cimetière de Gilly

Question posée par le Conseiller Xavier DESGAIN

La presse a fait état du mécontentement de citoyens de Charleroi à propos de l’état du cimetière de Gilly, de son manque d’entretien et de la difficulté de gérer sa verdurisation. Les photos montrent de nombreuses herbes sauvages poussant dans les allées et autour des tombes, et donnent en effet une impression très nette de mauvais entretien des lieux. A ce propos, madame l’Echevine peut-elle me faire connaître le nombre de membres du personnel affecté à l’entretien de ce cimetière, me faire savoir si ces personnes disposent d’une formation en jardinage ou en horticulture ? Peut-elle également m’exposer les raisons de ce manque manifeste d’entretien ? L’interdiction d’usage d’herbicides dans de tels lieux devrait vous inciter à modifier la gestion de ce cimetière pour y prévoir une végétalisation contrôlée. Pourriez-vous me faire savoir si vous partagez ce point de vue et me préciser les mesures prévues dans ce sens et leur calendrier de mise en œuvre ?

Réponse de Madame l’Echevine Françoise DASPREMONT

D’une manière générale, ce problème d’entretien des cimetières se posent régulièrement dans certaines parcelles à cette période de l’année car les surfaces à couvrir sont colossales (par exemple, la superficie du cimetière de Gilly est de 6.17 hectares… ). Il est donc pratiquement impossible d’être en ordre dans l’ensemble du cimetière…. Quand ils ont fini d’un côté, tout reste à recommencer de l’autre.
Et c’est valable partout !
Il ne faut pas oublier non plus que les fossoyeurs sont beaucoup moins nombreux qu’auparavant et qu’en cette période, viennent s’ajouter les congés…

Je souhaite également rappeler que l’entretien des cimetières n’est pas de la seule compétence du service des cimetières.
Les missions des fossoyeurs sont, avant tout (et on l’oublie souvent) d’assurer les inhumations et les exhumations.
Ils procèdent donc à l’entretien général (nettoyage, entretien des espaces verts,…) lorsqu’ils en ont le temps.
Les fossoyeurs, ne sont ni destinés, ni équipées pour régler tous les problèmes qui peuvent survenir dans les cimetières comme la problématique des points d’eau, de réparations en maçonneries, grilles,… et sans des interventions extérieures, ils restent malheureusement impuissants.
Des collaborations avec d’autres services existent déjà mais le manque de personnel se fait ressentir partout et les interventions se font malheureusement parfois au « compte-gouttes » et selon le planning et les moyens des services concernés.

Le Plan d’embauche prévoit cette année encore de renforcer les effectifs trop peu nombreux (avec un personnel vieillissant) mais le déficit à combler est important et les candidatures rares.
Des formations sont également organisées pour le personnel de terrain (utilisation de machines, gestion du patrimoine funéraire et des cimetières,…)

Enfin, le plan Osiris est un programme d’aménagements à long terme qui prévoit différents axes d’actions dans les cimetières.
Le matériel d’usage quotidien (blindages, vêtements de travail, GSM,…) a été remplacé et modernisé et des investissements sont consacrés à l’acquisition d’un nouvel outillage destiné à remplacer, à court terme, l’usage des herbicides.
De nombreux projets ont également été mis en place et progressent, comme par exemples :
Les rénovations de voiries ;
La réparation de murs ;
La création de parcelles ;
La construction de columbariums ;
L’éclairage ;
La rénovation des parcelles dédicacées aux anciens combattants ;
La création de nouveaux ossuaires ;
L’enlèvement des signes distinctifs de sépultures, etc…
De nombreuses actions sont donc en cours mais le travail à réaliser est important et exige d’importants moyens humains et financiers.


Les commentaires sont fermés


aucune annexe



À voir également

Salle du Conseil - © J-M/ Hoornaert

Annoncer la Couleur : appel à projets 2017-2018

Question de Monsieur le Conseiller Luc PARMENTIER Le ministre de la Coopération au Développement...

Lire la suite

Salle du Conseil - © J-M/ Hoornaert

Education affective et sexuelle

Question de Monsieur le Conseiller Luc PARMENTIER L’éducation affective et sexuelle est une...

Lire la suite