Le Vert Pays

Ecolo à Charleroi

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Fruits, légumes et lait à l'école

Question de Monsieur le Conseiller Luc PARMENTIER

L’année scolaire 2017-2018 entre en application le nouveau programme européen à destination des écoles. Ce dernier remplace les programmes européens « Lait à l’école » et « Fruits et Légumes à l’école ».

Intégré dans la Politique agricole commune et financé par le Fonds européen agricole de Garantie (FEAGA), le programme européen à destination des écoles sert l’agriculture tout en poursuivant un but de santé publique suite aux constats relatifs à la baisse de consommation de fruits et légumes frais et de produits laitiers, en particulier chez les enfants, et à l’augmentation de l’obésité chez ces derniers du fait d’habitudes de consommation tendant à privilégier les aliments hautement transformés, qui sont par ailleurs riches en sucres, sel, matières grasses ou additifs ajoutés.

Le programme européen à destination des écoles vise, grâce à l’aide européenne complétée d’une aide de la Région wallonne, à fournir et distribuer gratuitement, au minimum 20 fois par année scolaire, à raison de minimum une distribution par semaine, des fruits, des légumes et/ou du lait, des produits laitiers aux élèves des écoles maternelles et primaires, situées sur le territoire de la Région wallonne, d’enseignement de plein exercice ordinaire ou spécial, organisées ou subventionnées par les Communautés française et germanophone.

Le plafond de l’aide est fixé à 10 € par élève et par année scolaire pour la fourniture et la distribution de fruits et légumes, et à 10 € par élève et par année scolaire pour la fourniture et la distribution de lait et produits laitiers.

Les écoles choisissent les fournisseurs des produits admissibles au bénéfice de l’aide conformément à la législation sur les marchés publics. Elles avancent les fonds et introduisent trimestriellement leur demande d’aide auprès de l’administration.

Afin d’augmenter l’efficacité des distributions des produits en termes d’habitudes alimentaires saines, chaque élève participant au programme européen à destination des écoles doit bénéficier de la mise en œuvre par l’école d’au minimum une mesure éducative d’accompagnement.

Madame l’Echevine pourrait-elle me faire savoir si des écoles communales auront accès à ces distributions ?

Réponse de Madame l’Echevine Julie PATTE

Depuis plusieurs années, les écoles participent aux programmes européens « Lait à l’école » et « Fruits et légumes à l’école ». Cependant, plusieurs directions ont connu des problèmes dans le remboursement des produits. Certaines écoles n’ont jamais reçu l’argent avancé dans le cadre de cette action.

Dans les plus brefs délais, la Direction des Finances de la Ville va prendre contact avec les référents à la Région wallonne afin de mener les démarches permettant de régulariser les remboursements. Pour cette année scolaire, les directions sont donc en attente d’informations sur les procédures qui seront mises en place afin de ne plus rencontrer cette situation problématique.

Par ailleurs, de nouvelles exigences du programme en termes de marchés publics doivent faire l’objet d’une analyse en vue de vérifier leur compatibilité avec les procédures communales. De cette manière, dès l’année scolaire prochaine, les écoles pourront à nouveau s’engager dans ces deux programmes sans aucune crainte.

Les écoles sont malgré cela investies dans plusieurs projets ayant pour visée la sensibilisation des élèves à l’acquisition de comportements favorables à leur équilibre : activités sur l’hygiène, le système de collations saines (en collaboration ou non avec la Région wallonne), des animations liées à la santé et au bien-être menées par la Médecine Scolaire et la Tutelle Sanitaire.


Les commentaires sont fermés


aucune annexe



À voir également

Salle du Conseil - © J-M/ Hoornaert

Place Matteotti

Question posée par Monsieur le Conseiller Luc Parmentier Monsieur l’Echevin, Votre majorité a décidé...

Lire la suite

Salle du Conseil - © J-M/ Hoornaert

Sécurité à Lodelinsart

Question posée Monsieur le Conseiller Luc Parmentier Monsieur le Bourgmestre, Je viens d’être...

Lire la suite