Le Vert Pays

Ecolo à Charleroi

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

E420 sur Charleroi: ecolo plaide pour une solution respectueuse du climat !

Pour la Locale Ecolo de Charleroi, il est grand temps de concevoir une solution de mobilité dans le sud de la ville, compatible avec les objectifs de sauvegarde du climat. Pour l’instant, nous ne pouvons que constater que le projet de E420 mis sur la table par le gouvernement wallon ne l’est absolument pas, déclare Benjamin Debroux, co-président de la Locale Ecolo de Charleroi. Les auteurs de l’étude d’incidences eux-mêmes indiquent que ce projet ne permet pas d’atteindre les objectifs du plan régional énergie climat. Un tel projet est en effet une invitation à utiliser plus voitures et camions, grands émetteurs de gaz à effet de serre, de bruit et de pollution de l’air néfastes pour la santé !

Pour Xavier Desgain, conseiller communal, les difficultés de mobilité au sud de Charleroi méritent des investissements publics pour y faire face. Toute la complexité de ce dossier consiste à trouver des solutions adaptées aux exigences du futur, alors que les nouvelles habitudes de mobilité ne sont pas encore prises. Et de rappeler la récente résolution votée par le Parlement wallon visant à faire de la Wallonie une région zéro carbone d’ici 2050. Si les élus régionaux veulent être cohérents avec ce vote, alors ils doivent demander l’étude d’une solution fondamentalement différente pour le sud de la ville, basée sur le transport de marchandises longue distance par le rail et la voie d’eau, et favorisant beaucoup plus largement les transports en commun, les véhicules légers électriques et la mobilité douce. De telles options amélioreraient à la fois la mobilité, le bien-être et l’emploi des Carolos.

Une des clés de la solution est la mise en place d’un véritable RER carolo, offrant des services rapides, cadencés et fréquents, de tôt le matin jusque tard le soir, sur tous les grands axes et circulaires carolorégiennes, tantôt sur les voies ferrées existantes, tantôt sur des lignes de bus à haut niveau de service avec sites propres à créer, tantôt sur les lignes de métro, dont celle toujours en attente de finalisation vers le futur grand hôpital de Charleroi. Il est regrettable que l’étude d’incidences sur la E420 n’ait pas étudié sérieusement une telle alternative et se soit limitée strictement au périmètre concerné par les travaux projetés.

La Locale Ecolo de Charleroi demande donc qu’un complément d’étude d’incidences soit réalisé pour étudier en profondeur un projet compatible avec les objectifs climatiques et que celui-ci soit alors largement débattu avec l’ensemble des acteurs concernés sur la ville. Il serait en effet impensable de réaliser aujourd’hui des travaux routiers destructeurs du dernier poumon vert de Charleroi et qui ne pourraient plus être utilisés dans les prochaines décennies pour des raisons de sauvegarde du climat déjà connues maintenant, conclut Evelyne Petit, co-présidente locale.

Pour les marchandises, la voie d’eau et le rail sont parfaits. Et la plateforme multimodale de Châtelet, où les conteneurs sont transférés sur les camions pour les derniers kilomètres, est opérationnelle. Valorisons ces infrastructures, positives pour le climat, créatrices d’emplois locaux, avant de construire de nouvelles routes. Les Suisses le font avec succès par leurs trains, nous pouvons le faire aussi, ajoute Xavier Desgain.

  • Xavier Desgain, Benjamin Debroux, Evelyne Petit, Co-présidents de la Locale Ecolo de Charleroi

Les commentaires sont fermés


aucune annexe



À voir également

microphone - © Littleman & www.sxc.hu

Petits fruits… de mon jardin

Ecolo sensibilise la population à une production locale et de qualité, qui fait vivre nos...

Lire la suite

Charleroi-Sud - espace de convivialité © jmh2o - Creative commons

Ecolo plaide pour des projets immobiliers durables et à dimension humaine dans le centre de Charleroi

La locale écolo de Charleroi s’inquiète du manque de dimension humaine et d’intégration du...

Lire la suite