Le Vert Pays

Ecolo à Charleroi

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Cendriers publics

Question de Monsieur le Conseiller Luc Parmentier

Monsieur l’Echevin,

La ville de Liège vient de lancer l’installation d’une centaine de cendriers publics sur son territoire. Sur les 100 exemplaires à installer, 69 le seront individuellement, fixés à un arceau, et 31 seront couplés à des corbeilles publiques déjà en place.

La réflexion autour de la mise en place d’un tel dispositif n’est pas nouvelle puisque la Ville de Liège avait déjà par le passé, à titre expérimental, installé 12 cendriers dans l’hyper-centre, à proximité des bâtiments communaux (Hôtel de Ville, Ilot Saint-Georges, Cité administrative,…). Plusieurs points négatifs avaient néanmoins été rapidement déplorés (capacité trop petite des cendriers, fragilité des accessoires, vandalisme,…).

Tirant les enseignements de cette expérience, la Ville de Liège a donc mûri la réflexion afin d’améliorer la qualité et la solidité du dispositif.

La vidange de ces cendriers sera assurée par le Service de la maintenance des espaces publics, à raison d’une fois par semaine, ou plus si nécessaire.

Le coût de cette opération visant à maintenir et améliorer la propreté de la Ville est de 35.000 euros, 60% de cette somme étant subsidiée par la Région wallonne dans le cadre de l’opération BeWaPP pour une Wallonie plus propre mise sur pied par le Ministre wallon de l’Environnement, dans le cadre de laquelle la Ville a été sélectionnée pour ce projet.

Monsieur l’Echevin pourrait-il me faire le point sur l’installation de cendriers publics sur le territoire de notre Métropole ?

Des cendriers publics enterrés avaient été installés aux abords du Nautilus, Monsieur l’Echevin pourrait-il me faire connaître le bilan de cette expérience pilote ?

Dans l’attente de votre réponse, veuillez recevoir, Monsieur l’Echevin, mes carolorégiennes et écologiques salutations.

Réponse de Monsieur l’Echevin Cyprien Devilers

Monsieur le Conseiller,

Je vous remercie pour votre question.

Les mégots sauvages posent un réel problème de salubrité publique. La cigarette ne pollue pas seulement les poumons. Abandonnées sur un trottoir, dans un avaloir ou dans un parc, elle nuit aussi à notre environnement. Un seul mégot avec filtre peut avoir une durée de vie de plusieurs années et polluer jusqu’à 500 litres d’eau ! Jetés dans nos avaloirs, les mégots compliquent le traitement de l’eau dans nos stations d’épuration.

C’est pourquoi, nous avons souhaité réfléchir à plusieurs pistes de solutions au problème des mégots en ville.

Dernièrement, nous avons en effet prévu le placement de 10 cendriers enterré en test. Dans cette perspective, des cendriers enterrés ont été placés aux abords du nautilus (5) ainsi qu’à proximité du Manolo Bar dans la rue de Montigny (2) et au Quai 10 (3).

Ces lieux ont été choisis pour leur forte fréquentation. Leur vidange est assurée deux fois chaque semaine.

Par ailleurs, dans le cadre du marché qui sera prochainement relancé afin d’acquérir des nouvelles corbeilles publiques qui devraient être équipées d’un cendrier. Cela permettra à moyen terme de progressivement créer un réseau plus dense de cendriers publics.

Enfin, notons également la campagne « jette ton mégot là où il faut » qui a été lancée en 2016, et qui se poursuit jusqu’à épuisement des stocks. En effet, 10.000 cendriers de poches ont été commandés et une grande partie a déjà été distribuée, notamment dans les établissements HoReCa, ainsi qu’aux abords de Rive Gauche. Les citoyens qui le souhaitent peuvent en obtenir un exemplaire sur simple demande. Ces cendriers sont accompagnés d’une carte de sensibilisation dont vous trouverez copie en annexe.

Pour rappel, tout jet de mégot en rue peut être sanctionné par une amende s’élevant le plus souvent à 50 €. Chaque geste incivique constitue un non-respect de l’espace public, mais aussi un affront aux agents de la propreté.

J’espère que cette réponse vous satisfait.


Les commentaires sont fermés


aucune annexe



À voir également

Salle du Conseil - © J-M/ Hoornaert

Mesures temporaires dans le cadre de la lutte contre la maladie de Newcastle chez les volailles

Question de Monsieur le Conseiller Luc PARMENTIER Le vendredi 29 juin 2018, l’Agence alimentaire a...

Lire la suite

Salle du Conseil - © J-M/ Hoornaert

Nuisances dues à la déconstruction de l’hôpital civil

Question de Monsieur le Conseiller Luc Parmentier Monsieur le Président, Les travaux de...

Lire la suite