Le Vert Pays

Ecolo à Charleroi

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Aides à la Promotion de l'Emploi (APE)

Monsieur le Bourgmestre,

Les Aides à la Promotion de l’Emploi (APE) consistent à octroyer sous la forme de points aux employeurs du secteur non marchand, des pouvoirs locaux et de l’enseignement :

• une aide annuelle visant à subsidier partiellement la rémunération de travailleurs. Cette aide prend la forme de points APE ;
• une réduction importante des cotisations patronales de sécurité sociale ;
• une indexation automatique du montant de la subvention selon l’évolution de l’indice des prix à la consommation.

La valeur indexée d’un point est fixée en 2018 à 3.093,70 €.

Les employeurs du secteur non marchand et les pouvoirs locaux peuvent également bénéficier de points APE spécifiques pour mener à bien des projets déterminés dans le cadre du Plan Marshall qui vise à renforcer l’activité économique de la Wallonie.
Le nombre de points maximum attribué est déterminé par le Gouvernement en fonction de certains critères et notamment en fonction des appels à projet lancés dans le cadre du Plan Marshal 2.vert.
L’aide APE est octroyée pour une durée déterminée de 3 mois minimum à 3 ans maximum.
Les décisions d’octroi de points APE Plan Marshall et “projets thématiques” pour lesquelles les employeurs ont introduit une demande de renouvellement seront prolongées jusqu’au 31/12/2019.
La réforme du dispositif APE prendra effet au 1er janvier 2019.
D’ici cette date, les dispositions actuelles restent inchangées et conformes au décret en vigueur mais quid de l’avenir ?

Ce système bénéficie à plus de 60.000 travailleurs et 4.000 employeurs pour un montant de 1,1 milliards d’euros. La réforme menée par le Gouvernement MR-CDH abrogera les points APE ainsi que le “passeport APE qui seront remplacés par une enveloppe fermée à hauteur de 992 millions d’euros en 2020, que les ministres fonctionnels répartiront en fonction de critères “transparents” qu’ils définiront.

Monsieur le Bourgmestre pourrait-il ma dresser la situation actuelle des travailleurs sous statut APE travaillant pour notre Ville, notre enseignement, notre CPAS, notre Zone de secours ou détachés par ceux-ci dans des associations ou des Régies ainsi que l’impact attendu de la réforme sur l’avenir de notre Budget Communal et celui de ces travailleurs : licenciements, préavis, engagements, restructurations, etc…

Dans l’attente de votre réponse, veuillez recevoir, Monsieur le Bourgmestre, mes carolorégiennes et écologiques salutations.

Luc Parmentier, Conseiller communal


Les commentaires sont fermés


aucune annexe



À voir également

Salle du Conseil - © J-M/ Hoornaert

Vivre, bouger, respirer, les mauvais résultats du classement de Charleroi en matière de mobilité urbaine et durable

Greenpeace vient de publier un classement des cinq principales villes belges en matière de mobilité...

Lire la suite

Salle du Conseil - © J-M/ Hoornaert

Suivi de l’audit de la Comase à l’Ecologie urbaine

Monsieur l’Echevin, En 2009, la Ville de Charleroi avait lancé un audit sur le service de l’Ecologie...

Lire la suite