Le Vert Pays

Ecolo à Charleroi

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Absence de logement solidaire et intergénérationnel à Charleroi

En janvier 2016, je vous interrogeais sur la politique du logement pour les seniors afin de faire face au défi du vieillissement de la population. Aujourd’hui, les personnes âgées représentent près de 20 % de la population et en 2030, elles représenteront 25 %.

Je faisais le constat que d’une part, les institutions publiques sont de plus en plus sollicitées pour l’hébergement des personnes âgées, leur maintien à domicile et les services d’aide alors que les moyens manquent et que les politiques d’austérité poussent à la réduction des dépenses publiques. Cette situation pesant de plus en plus sur les finances du CPAS.

Et que d’autre part, de nombreuses personnes âgées souhaitent rester à domicile mais se pose la question du risque d’isolement et de précarisation sociale en raison de la perte de lien social.

Pourtant des circulaires relatives au programme communal d’actions en matière de logement recommandent aux pouvoirs publics d’apporter des réponses diversifiées à la variété des besoins de la population. Cette circulaire stipule le soutien à la création de projets « intergénérationnels » permettant le logement de personnes seules, de familles, d’âge et de revenus diversifiés, se côtoyant dans un même immeuble.

L’échevine du logement Mme CENCIG m’avait répondu à l’époque que ses actions en matière de logement visaient le logement pour tous. Tandis que le Président du CPAS, M. MASSIN avait expliqué que le CPAS devait répondre à une forte demande de prise en charge des personnes âgées qui nécessite de créer de nouvelles places en maison de repos et en résidences services. Evidemment tout cela renforce l’institutionnalisation, a un coût pour le CPAS et les personnes âgées et n’offre pas d’autres alternatives pour répondre aux nouveaux besoins de la population âgée. M.MASSIN avait toutefois évoqué le lancement d’un projet de 13 logements intergénérationnels refusé par le fonctionnaire délégué et dont il fallait revoir la copie.

A ce jour, force est de constater qu’à Charleroi, il n’y a toujours pas d’alternatives aux offres classiques d’habitat et hébergement pour personnes âgées alors que de nouvelles formes d’habitat existent déjà ailleurs comme l’habitat intergénérationnel, l’habitat groupé, la colocation, … Nous sommes encore loin du logement pour tous.

Cet été, la canicule due au changement climatique que nous avons subie a particulièrement affecté les personnes âgées isolées rendant encore de manière plus évidente et aigüe la nécessité d’offrir du logement alternatif et solidaire à nos citoyens les plus fragilisés et notamment à nos seniors.

Dès lors, pouvez-vous me dire :

- où en est le projet de 13 logements intergénérationnels annoncés à Couillet et quels sont les partenariats ?
- S’il y a d’autres projets de logements solidaires et intergénérationnels sur Charleroi et notamment sur l’ancien site du CHU en réaffection ?
- dans la négative, pourquoi ? Quels sont les obstacles ?

Je vous remercie d’avance pour votre réponse.

  • EL BOUREZGUI Malika, Conseillère communale groupe ECOLO

Les commentaires sont fermés


aucune annexe



À voir également

Salle du Conseil - © J-M/ Hoornaert

Passation

Monsieur le Bourgmestre, Depuis le mois de décembre 2006, trois mains, immenses, de 9 m de haut...

Lire la suite

Salle du Conseil - © J-M/ Hoornaert

Affichage électoral

Monsieur le Bourgmestre, Les élections communales et provinciales viennent de se terminer....

Lire la suite