Le Vert Pays

Ecolo à Charleroi

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Cimetière nature

Question posée par Monsieur le Conseiller Luc Parmentier

Madame l’Echevine,

Au travers du label « Cimetière nature », la Ville de Charleroi s’est engagé à réviser la gestion du cadre de deux de ses cimetières, en y favorisant le développement de la biodiversité et la réduction de l’usage des pesticides.

Il s’agit du cimetière de Gilly Village et de Fleurus-Soleimont.

Madame l’Echevine pourrait-elle me dresser le bilan de cette nouvelle gestion ?

Cette démarche va-t-elle être généralisée à l’ensemble des cimetières de Charleroi ?

Réponse de Monsieur le Bourgmestre Paul Magnette et Madame l’Echevine Françoise Daspremont

Monsieur le Conseiller,

Je vous remercie pour votre question.

Le Collège a récemment opté pour réorganisation des cimetières de Charleroi. Cette réorganisation permettra d’améliorer la gestion quotidienne de nos cimetières au travers d’une organisation en districts et un travail d’équipe, plus polyvalente et mieux équipée et responsabilisée.

L’objectif est également de répondre au défi environnemental que pose la gestion des cimetières. A ce titre, la recherche de l’obtention label cimetière nature s’inscrit dans notre volonté de sensibilisation à une gestion différente de l’entretien et de l’organisation des cimetières de Charleroi.

Vous trouverez en annexe les critères de la Région Wallonne permettant la labellisation. Je vous confirme également qu’une expérience pilote sera menée dans deux de nos cimetières (cimetières de Charleroi – Soleilmont et de Gilly Nutons). Il est évident qu’après les évaluations, et en fonction de leur configuration, nous tenterons d’étendre l’obtention du label à l’ensemble des cimetières de Charleroi.

Par ailleurs, la note d’organisation précise les avancées à moyen et long terme en matière de gestion durable des 70 hectares de cimetières de Charleroi : en effet, ils deviendront des outils de développement et de préservation de la biodiversité. De plus, le passage au 0 phyto, l’enherbement des sentiers, le tri sélectif des déchets sont les premiers défis auxquels l’administration tentera de répondre au cours des prochains mois.

Enfin, la réorganisation de la gestion des cimetières prévoit une attention particulière quant à l’utilisation des caveaux de réemploi en bon état s’inscrivant également dans la gestion durable, respectueuse de l’environnement et favorisant l’accès à tous au travers de prix plus démocratiques.

En espérant vous avoir apporté les éléments de réponses souhaités.


Les commentaires sont fermés


aucune annexe



À voir également

Salle du Conseil - © J-M/ Hoornaert

Mesures temporaires dans le cadre de la lutte contre la maladie de Newcastle chez les volailles

Question de Monsieur le Conseiller Luc PARMENTIER Le vendredi 29 juin 2018, l’Agence alimentaire a...

Lire la suite

Salle du Conseil - © J-M/ Hoornaert

Nuisances dues à la déconstruction de l’hôpital civil

Question de Monsieur le Conseiller Luc Parmentier Monsieur le Président, Les travaux de...

Lire la suite