Le Vert Pays

Ecolo à Charleroi

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Mesures temporaires dans le cadre de la lutte contre la maladie de Newcastle chez les volailles

Question de Monsieur le Conseiller Luc PARMENTIER

Le vendredi 29 juin 2018, l’Agence alimentaire a pris des mesures temporaires en vue d’arrêter la dispersion de la maladie de Newcastle. Dès lors, à partir du lundi 2 juillet 2018, sont d’application sur tout le territoire :

- une interdiction d’échange (vente, dons, …) de poules, dindes, pintades, canards, oies, cailles, pigeons (à l’exception des pigeons de course), faisans, perdrix et oiseaux coureurs (ratites) vers ou provenant de détenteurs amateurs ;

- une interdiction de participation de ces espèces d’oiseaux à des rassemblements (marchés, expositions, foires, concours, …).

Ces interdictions sont d’application pendant 30 jours, jusqu’au 31 juillet 2018 inclus.

L’interdiction d’échange d’oiseaux des espèces mentionnées s’applique à tout mouvement vers, entre ou provenant de détenteurs amateurs, à savoir :
o La vente par des vendeurs professionnels (négociants, magasins, points de vente, vente à la ferme, etc.) vers des détenteurs amateurs ;
o la vente, échange, don, etc. d’animaux entre détenteurs amateurs ;
o l’achat ou la reprise d’animaux de détenteurs amateurs par des vendeurs professionnels.

L’interdiction de participation de ces espèces d’oiseaux à des rassemblements s’applique à la fois aux détenteurs amateurs et aux vendeurs professionnels. En pratique, aucune volaille ne pourra être présente sur les marchés hebdomadaires, ni sur les évènements tels que les bourses, concours, expositions, etc. qui s’organisent occasionnellement ici et là.

Monsieur le Bourgmestre pourrait-il me faire connaître les actions mises en place par notre administration pour contrôler ces différentes mesures ?

Des constats d’infractions aux mesures d’interdiction ont-ils été dressés ?

Réponse de Monsieur l’Echevin Cyprien DEVILERS

Monsieur le Conseiller,

Je vous remercie pour votre question.

Comme mentionné, suite à la détection de plusieurs cas de volailles atteintes de la Maladie de NewCastle sur notre territoire, l’AFSCA a pris des mesures temporaires en vue d’arrêter la dispersion de la maladie. Il a dès lors été décrété que du 02 juillet au 31 juillet ne pouvaient plus être organisés de rassemblements ou d’échange (vente, dons, …) de poules, dindes, pintades, canards, oies, cailles, pigeons (à l’exception des pigeons de course). Il était donc interdit de vendre ce type de volatiles lors de marchés hebdomadaires, ou lors d’évènements tels que les bourses, concours, expositions, etc. organisés ponctuellement.

Notre vétérinaire communale contrôle tous les dimanches le marché de Charleroi en collaboration avec Mme Malter et les placiers. Elle contrôle d’office l’état de santé des animaux ainsi que leurs conditions de détention. Lorsque l’AFSCA impose de nouvelles mesures, la vétérinaire communale veille à leur application et prend les mesures qui s’imposent. Cette interdiction a donc été scrupuleusement suivie, notamment au niveau du marché dominical.

Pour votre information, depuis le 1 er août sont à nouveau autorisées les ventes de volailles mais ce uniquement par des négociants professionnels en volailles et sous certaines conditions. Restent interdites néanmoins l’organisation de rassemblements non-commerciaux de volailles, ou leurs ventes par des détenteurs amateurs.

J’espère que cette réponse vous satisfait.


Les commentaires sont fermés


aucune annexe



À voir également

Salle du Conseil - © J-M/ Hoornaert

Nuisances dues à la déconstruction de l’hôpital civil

Question de Monsieur le Conseiller Luc Parmentier Monsieur le Président, Les travaux de...

Lire la suite

Salle du Conseil - © J-M/ Hoornaert

Hôtel de Ville safari admis ?

Question de Monsieur le Conseiller Luc PARMENTIER Madame l’Echevine, Depuis près de dix ans,...

Lire la suite