Le Vert Pays

Ecolo à Charleroi

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Suivi de l’audit de la Comase à l’Ecologie urbaine

Monsieur l’Echevin,

En 2009, la Ville de Charleroi avait lancé un audit sur le service de l’Ecologie urbaine qui portait sur les bâtiments, le charroi, le personnel et sur les méthodes de travail.

Cet audit préconisait :

  • de regrouper des métiers de même nature ;
  • de revoir la gestion des espaces verts sur base d’un inventaire précis du patrimoine ;
  • de repenser l’organigramme avec un cadre rempli à 64 % (269 agents sur les 420 inscrits au cadre) ;
  • de rapatrier les éco-cantonniers et une partie du service des cimetières vers le département environnement ;
  • d’améliorer le management ;
  • Etc…

En résumé l’audit recommandait d’améliorer le management stratégique et opérationnel, de contribuer à un meilleur fonctionnement transversal au sein de la Ville, d’avoir une vision stratégique de l’aménagement et de l’entretien des espaces verts, d’ améliorer l’efficacité opérationnelles des équipes, de contribuer à l’amélioration de la sécurité, de rechercher la réapppropriation des espaces verts par les citoyens, de faire cohabiter du personnel d’encadrement bien formé et du personnel moins bien formé, etc…

Monsieur l’Echevin pourrait-il me faire part du suivi de l’audit de l’écologie urbaine notamment en terme de nombre de membres de personnel, de management, d’organigramme, et de gestion ?

L’audit avait démontré que le transfert des missions (entretien des squares, des pelouses des stades, décoration florale, élagage des arbres, entretien des aires de jeux, gestion des pollutions,…) de l’écologie urbaine vers le privé aurait coûté à la Ville 16,5 millions d’euros, contre 14,4 millions en interne soit une ardoise de 1,9 millions d’euros.

Au vu du succès du transfert des missions de propreté vers l’intercommunale TIBI, une externalisation de certains services de l’écologie urbaine a-t-elle été étudiée et ou envisagée ?

Dans l’attente de votre réponse, veuillez recevoir, Monsieur l’Echevin, mes carolorégiennes et écologiques salutations.

  • Luc Parmentier, Conseiller communal

Les commentaires sont fermés


aucune annexe



À voir également

Salle du Conseil - © J-M/ Hoornaert

Passation

Monsieur le Bourgmestre, Depuis le mois de décembre 2006, trois mains, immenses, de 9 m de haut...

Lire la suite

Salle du Conseil - © J-M/ Hoornaert

Affichage électoral

Monsieur le Bourgmestre, Les élections communales et provinciales viennent de se terminer....

Lire la suite