Le Vert Pays

Ecolo à Charleroi

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Wallonie en Fleurs

Question posée par Monsieur le Conseiller Luc PARMENTIER

Le label « Wallonie en Fleurs » récompense les collectivités locales qui mettent leur savoir- faire au service d’aménagements durables, diversifiés et favorables à la biodiversité.
“Wallonie en Fleurs” permet aux participants d’améliorer la qualité de vie de leurs communes, de développer l’économie locale, de favoriser la cohésion sociale et d’agir en faveur de l’écologie.
Soit autant d’atouts pour valoriser le patrimoine végétal et naturel de la Wallonie et en faire un lieu d’accueil privilégié pour les touristes.

Si la végétalisation des espaces publics, en général, et le fleurissement, en particulier, jouent un rôle primordial dans l’amélioration du cadre de vie et le sentiment de bien-être des citoyens, la question du “bien fleurir” doit impérativement être posée à l’échelle de l’ensemble du territoire communal.
Un fleurissement mal conçu peut en effet engendrer plus de désagréments que de bénéfices.

Le concours est ouvert aux communes et associations locales wallonnes. Les conditions pour participer au concours sont

• De respecter le PWRP (Plan wallon de réduction des pesticides) – mise en place d’alternatives écologiques.
• L’absence de plantes invasives* plantées dans les aménagements

Les communes seront :

• jugées sur l’ensemble des points repris ci-dessous
• cotées sur un total de 150 points
• jugées sur l’entièreté du territoire communal.

Cotation

1. Gestion et harmonie des aménagements /45 points

• Origine des plantes (fournisseur local)
• Diversité botanique et pertinence du choix des variétés
• Pérennité des plantations (plantation de vivaces, bulbes à naturaliser, arbustes…)
• Qualité de l’entretien et propreté
• Présence du végétal toute l’année
• Économie de l’eau
• Actions en faveur de la biodiversité

2. Esthétique /25 points

• Harmonie des couleurs
• Agencement des plantes
• Originalité, innovation

3. Visite du Jury/10 points

• Présence de 2 personnes représentant le porteur de la candidature
• Organisation de la visite et pertinence du « circuit »/des aménagements visités

4. Animation et promotion de la démarche /20 points

Démarches et actions participatives de collaboration avec la population du territoire identifié (quartier, village, commune), avec le secteur privé, et/ou le secteur associatif

5. Stratégie de gestion communale /30 points

• Pertinence de la gestion en fonction des lieux et de l’utilisation
• Couverture du territoire entier
• Prise en compte du paysage dans le projet d’aménagement

6. Actions vers la population et les touristes /20 points

Actions de promotion auprès des citoyens et des touristes à la participation du concours et du futur label

Cotation Communes / 150 points

• 1 fleur : 60 à 89 points
• 2 fleurs : 90 à 119 points
• 3 fleurs : 120 à 150 points

Monsieur l’Echevin des fleurs pourrait-il me faire savoir si Charleroi a déjà déposé sa candidature au label « Wallonie en fleurs » ?

Notre Ville respecte-t-elle le PWRP (Plan wallon de réduction des pesticides) – mise en place d’alternatives écologiques ?

Réponse de Monsieur Cyprien DEVILERS

Monsieur le Conseiller,

Je vous remercie pour votre question.

Permettez-moi tout d’abord de vous rassurer quant au respect des dispositions, dans les services de l’Ecologie Urbaine, du Plan Wallon de Réduction des Pesticides par notre Métropole.

Nous aurions été très heureux de poser notre candidature au projet que vous présentez si nous en avions été avertis, mais malheureusement il semblerait que l’échéance de dépôt de celles-ci était fixée le 30 avril dernier.

Nous allons contacter l’organisateur afin de lui demander de bien vouloir nous transmettre son appel à projet pour les éventuelles prochaines éditions. Si nous sommes sollicités pour ce type d’appel à projets, nous y répondrons donc volontiers, moyennant le respect des impératifs de l’administration en termes de ressources humaines et matérielles.

Toutefois, soucieux d’améliorer la qualité de vie de nos espaces publics, nous cultivons déjà des espèces mellifères et vivaces dans nos serres communales.

Vu l’étendue de la palette que nous offrent les vivaces, nous pourrions intensifier leur production afin de diversifier ainsi de façon durable nos différents espaces verts.

Par ailleurs, je tiens également à souligner le travail de l’asbl Charleroi Nature (CHANA) : cette structure para-communale œuvre avec les services de l’écologie urbaine, notamment dans le domaine de la végétalisation urbaine. Chaque année, lors de la Journée de l’Arbre, CHANA distribue aux carolos de nombreux plants destinés à renforcer la présence de la flore sur notre territoire.

De plus, en avril dernier, cette association a organisé un colloque particulièrement intéressant sur la végétalisation urbaine, lors duquel différents orateurs de qualité ont pu partager leurs expériences. Cet événement faisait suite à la plénière du PCDN de fin 2017 qui avait pour thème « la nature au cœur de la ville ».

Enfin, je me permets de vous informer que la Ville de Charleroi a été sélectionnée par la Région pour participer à la Journée de l’Arbre en novembre prochain. Cette année, l’accent est mis sur les petits arbustes fruitiers. Ce type d’action permet de bénéficier du levier de la participation citoyenne afin de renforcer notre action publique en faveur des végétaux.

Comme vous pouvez le constater, la présence de la nature dans notre Métropole est au cœur de nos préoccupations. Bien sûr, tous ces projets doivent s’opérer en parfaite harmonie avec l’urbanisation et l’aménagement du territoire, et s’intégrer dans la vision de Charleroi Bouwmeester.

J’espère que cette réponse vous satisfait.

Cyprien DEVILERS
Echevin


Les commentaires sont fermés


aucune annexe



À voir également

Salle du Conseil - © J-M/ Hoornaert

Mesures temporaires dans le cadre de la lutte contre la maladie de Newcastle chez les volailles

Question de Monsieur le Conseiller Luc PARMENTIER Le vendredi 29 juin 2018, l’Agence alimentaire a...

Lire la suite

Salle du Conseil - © J-M/ Hoornaert

Nuisances dues à la déconstruction de l’hôpital civil

Question de Monsieur le Conseiller Luc Parmentier Monsieur le Président, Les travaux de...

Lire la suite