Le Vert Pays

Ecolo à Charleroi

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Sécurité rue de Rovereto ?

Question posée par Monsieur le Conseiller Xavier Desgain

Monsieur le Bourgmestre, des habitants de la nouvelle rue de Rovereto, rue résidentielle où la vitesse est limitée à 20 km/h, de l’avenue des oiseaux et de la rue Empain se plaignent de l’importance du trafic automobile de transit qui traverse leur quartier et qui perturbe le caractère résidentiel de ces voiries. En effet, avant la réalisation du lotissement et des rue de Revereto et de la ferme Bal, la rue Louis Empain se terminait en cul de sac dans sa partie sud ne connaissait que très peu de trafic, tandis que l’avenue des Oiseaux subissait déjà un trafic de fuite voulant éviter les files au carrefour de l’avenue Mascaux avec la rue de la Bruyère.

Depuis la réalisation de cette voirie, un flux de transit s’est mis en place entre la cité parc et le dessus de l’avenue Mascaux. Le caractère résidentiel de ces rues a été considérablement affecté par cette modification des flux de voitures et de camionnettes, et la rue de Revereto, aménagée en voirie résidentielle est devenue beaucoup trop fréquentée par rapport à l’esprit même des aménagements réalisés sur cette voirie.

Plusieurs habitants de ce quartier demandent depuis quelques mois que le cul de sac de la rue Empain soit rétabli par la mise en place de bacs à fleurs ou autres éléments de voirie permettant de matérialiser ce cul de sac, tout en permettant sa traversée par les piétons et les deux roues. Cela permettrait de ramener de la sécurité pour les usagers faibles de la route et de rendre effectivement ces voiries résidentielles.

Monsieur le Bourgmestre peut-il me faire savoir qu’il pense d’un tel aménagement visant à améliorer la sécurité routière, à soutenir la mobilité douce et à maintenir le caractère résidentiel des deux parties de lotissements concernées ? Entend-il apporter une réponse positive à la demande de ces riverains ? Une date de réalisation d’un tel cul de sac peut-elle être donnée ? D’autres aménagements visant à favoriser la mobilité douce et la sécurité routière dans ce quartier sont-ils programmés pour cette année encore ?

Je vous remercie d’avance de votre réponse.

Réponse de Monsieur le Bourgmestre Paul Magnette

Monsieur le Conseiller,

La problématique de la rue de Rovereto est bien connue de nos services, qu’il s’agisse de la police ou de la cellule « mobilité ».

La police nous indique effectivement recevoir de nombreuses doléances depuis la création du quartier de la Ferme Bal. Apparemment, la vitesse y serait largement excessive et sa limitation à 20 km/h, pourtant d’application vu le statut de la voirie en « zone résidentielle », peu respectée.Afin de clarifier la situation, une réunion associant les échevinats concernés et l’ensemble des parties a été organisée à mon initiative.

À cette occasion, il a été convenu qu’un analyseur de trafic sera placé par les services de police, d’ici à la fin de l’année. Cette mesure permettra d’objectiver la situation et de clarifier la question du charroi et des vitesses pratiquées. Parallèlement, le marquage au sol des emplacements de stationnement, dessinés en quinconce pour induire un effet de chicane, sera repeint et les bacs à fleurs seront replacés de part et d’autre de ces emplacements.

Au-delà, c’est sur la base des analyses réalisées qu’il conviendra de juger de l’opportunité de mesures additionnelles, en fonction des données objectives récoltées.

Quant à l’option suggérée d’une mise en cul-de-sac, celle-ci va à l’encontre de ce que nos services prônent systématiquement lors de l’ouverture de nouveaux quartiers ou lotissements, à savoir le maillage des quartiers. Le recours à la voie sans issue se heurte d’ailleurs, également, aux impératifs mis en avant par les services de secours. Il convient, dès lors, de conserver à la mise en cul-de-sac un caractère exceptionnel, au risque de voir se multiplier les demandes en ce sens. Si les problèmes de sécurité routière doivent, bien entendu, trouver une réponse, celle-ci ne peut aboutir au « cadenassage » des voiries de notre entité. L’enjeu est donc bien de dégager une solution qui réponde aux problématiques rencontrées (vitesse, charroi…) sans, pour cela, interdire le trafic.

En espérant vous avoir été agréable,


Les commentaires sont fermés


aucune annexe



À voir également

Salle du Conseil - © J-M/ Hoornaert

Place Matteotti

Question posée par Monsieur le Conseiller Luc Parmentier Monsieur l’Echevin, Votre majorité a décidé...

Lire la suite

Salle du Conseil - © J-M/ Hoornaert

Sécurité à Lodelinsart

Question posée Monsieur le Conseiller Luc Parmentier Monsieur le Bourgmestre, Je viens d’être...

Lire la suite