Le Vert Pays

Ecolo à Charleroi

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Abords du centre culturel de Gosselies - 051101

Questions écrites posée le 5 novembre 2012.

Question de Monsieur le Conseiller Luc Parmentier

Le nettoyage des abords des immeubles communaux tombe sous le coup de l’article 83 du Règlement de Police :

Article 83

  • §1er. Tout riverain d’une voie publique est tenu de veiller à la propreté de l’accotement, du trottoir et du filet d’eau aménagés devant la propriété qu’il occupe.
  • §2. Pour les filets d’eau et les trottoirs construits en dur, le nettoyage à l’eau doit être effectué chaque fois que nécessaire et en tout cas une fois par semaine, sans préjudice des dispositions prévues à l’article 12.
  • §3 Sans préjudice des dispositions des règlements communaux particuliers s’y rapportant, dans le cas de voiries piétonnes et semi-piétonnes, le riverain est tenu de veiller à la propreté de l’accotement aménagé, du trottoir et du filet d’eau devant la propriété qu’il occupe sur une profondeur de deux mètres.

Madame l’Echevin pourrait-elle demander au service de nettoyage des bâtiments de planifier une remise en état des abords du Centre Culturel de Gosselies ?

La photo vous permettra de vous rendre compte de l’urgence de celle-ci

Réponse de Madame l’échevine Françoise Daspremont

Le nettoyage des abords et des trottoirs est normalement exécuté une fois par semaine et selon la disponibilité de notre personnel..

Il se peut que, sporadiquement, des actes malveillants viennent aggraver certaines situations.

Il semblerait que ce soit ici le cas.

J’ai demandé aux services de faire diligence depuis votre question.


Les commentaires sont fermés


aucune annexe



À voir également

Salle du Conseil - © J-M/ Hoornaert

Place Matteotti

Question posée par Monsieur le Conseiller Luc Parmentier Monsieur l’Echevin, Votre majorité a décidé...

Lire la suite

Salle du Conseil - © J-M/ Hoornaert

Sécurité à Lodelinsart

Question posée Monsieur le Conseiller Luc Parmentier Monsieur le Bourgmestre, Je viens d’être...

Lire la suite